Modern technology gives us many things.

PDS : le règne de Wade tire à sa fin, les Karimistes se positionnent

Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) prépare activement son congrès. Un événement capital dans la vie du parti. En effet, son Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade, va enfin pouvoir se retirer et laisser la direction du parti entre d’autres mains. Mais, tous les responsables susceptibles de le défier étant été exclus, Karim Wade est donc en roue libre pour succéder à son père.

Tout n’est pas rose pour autant chez les libéraux. Les partisans de l’ancien ministre d’Etat veulent être coûte que coûte impliqués dans le processus de vente des cartes. Ce qui a occasionné une certaine tension dans le PDS avant que hauts responsables ne prennent les choses en main. En effet, ils ont réussi à bloquer la mise en place de la commission de 90 membres montée par Wade pour coordonner la vente des cartes. Pour éviter les querelles, le porte-parole des libéraux, Babacar Gaye, et Cie ont coupé la poire en deux en proposant aux Karimistes une formation pour faire de certains d’entre eux des commissaires et les autres des superviseurs.

Cependant, cet épisode présage d’un avenir trouble pour le parti de Wade. L’ancien Président est le seul à être obéi au doigt et à l’œil, si les barons du PDS prennent la décision d’outrepasser ses instructions pour établir leurs propre règles, c’est qu’ils comptent vraiment le laisser aller à la retraite. Et le cas échéant, mieux vaut dès à présent être ferme sur certaines décisions. Les Karimistes sont connus pour ne s’occuper et n’obéir qu’à leur mentor. S’ils commencent déjà à avoir des exigences dans le parti, ça n’augure rien de bon pour la suite.

Les commentaires sont fermés.