Modern technology gives us many things.

Parrainage : le Front repart dans la…RUE

Après la chaude journée du 19 avril, l’heure est pour le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN) de faire le bilan de la manifestation contre le projet de loi sur le parrainage. Ses leaders se réjouissent dans un communiqué rendu public, de la réponse positive du peuple à son appel au combat contre cette tentative de coup d’Etat constitutionnel, dans la capitale Dakar et les principales villes du pays comme dans la diaspora.

Ce, « d’abord par l’ampleur, la durée, l’étendue et la vigueur des manifestations de rue, malgré l’interdiction, les menaces et l’intimidation, la brutalité de la répression et les nombreuses arrestations arbitraire ; ensuite par la pugnace bataille de procédure des députés de l’opposition et des non-inscrits, au terme de laquelle ils ont acculé le groupe parlementaire BBY à un passage en force fondé, comme d’habitude, sur l’abus de majorité mécanique usurpée ; enfin et surtout, par le consensus de l’ensemble des forces démocratiques et véritablement républicaines, autour de l’urgente nécessité de renoncer au diktat et de renouer un vrai dialogue pour redéfinir tous ensemble les règles du jeu électoral ».

Aussi, le FRN tient-t-il à saluer non seulement la mobilisation courageuse de nos concitoyens, mais aussi le refus énergique des vrais élus du peuple de cautionner la mauvaise farce du « vote sans débat » en se retirant de l’hémicycle. « Il dénonce en outre l’attitude lâche et irresponsable de Macky Sall qui, en allant se réfugier à Paris, a démontré une fois de plus son engagement à servir les intérêts de la France », indique-t-on dans le même document.

Mais les responsables de l’opposition ne comptent pas s’en arrêter là. En effet, le Front annonce la préparation d’une seconde journée de résistance nationale aux abus de pouvoir répétés d’un régime de dictature, de prédation et de piétinement des droits démocratiques et sociaux des populations. « La date et les modalités pratiques de cette action seront précisées ultérieurement », indique-t-on dans le texte.

Les commentaires sont fermés.