Modern technology gives us many things.

Parrainage : entre bagarres et boycott, l’Assemblée dans tous ses états

La journée d’hier a été mouvementée. Le vote du projet de loi sur le parrainage est passé par là. La police, ayant quadrillé les alentours de l’Assemblée nationale, les manifestants contre le projet de loi n’ont pas pu accéder à la Place Soweto. Qu’à cela ne tienne ! Les députés de l’opposition étaient aussi déterminés que leurs partisans, dispersés à coups de grenades lacrymogène dans les rues du centre-ville, à contrer le parrainage.

Aussi, a-t-on assisté à des débats rythmés par des échanges de piques entre députés de la majorité et de l’opposition et même à des bagarres par moment. Certains députés comme Déthié Fall ont préféré quitter la séance pour soutenir leur leader arrêté. le député du groupe parlementaire Liberté et démocratie, Toussaint Manga, s’est quant à lui, fait remarquer en déchirant carrément le texte pour manifester son désaccord. La députée de la Diaspora, Mame Diarra Fam, et celle d’Osez l’Avenir, Me Aïssata Tall Sall, se sont également distinguées par leurs interventions jugées pertinentes. Le ministre de la Justice, Ismaëla Madior Fall, en a vu, quant à lui, des vertes et des pas mûres. Tout cela pour dire que malgré son boycott à la fin de la plénière, l’opposition ne s’est pas laissée faire. Elle s’est battue jusqu’à la fin mais elle n’a pas eu le dernier mot. Elle ne lâche pas l’affaire pour autant.

Du côté du pouvoir, on crie victoire. En effet, non seulement la loi a été adoptée sans frais mais le chaos prédit par certains n’a pas eu lieu. La majorité a salué la maturité du peuple sénégalais qui ne s’est pas laissé manipuler. Ils ont saisi l’occasion pour balayer d’un revers de main les accusations de l’opposition indiquant que le Président Macky Sall veut éliminer des adversaires politiques. Reste maintenant à remporter l’autre bataille qui consiste à réunir les signatures nécessaires.

Les commentaires sont fermés.