Modern technology gives us many things.

Parrainage 2019 : les Assurés, les Passables et les Recalés…

Le parrainage va certes éliminer beaucoup de « candidats » insignifiants. Mais parmi l’opposition significative, il y a des candidats de partis ou de coalition qui sont assurés d’avoir le nombre de parrains mais aussi la certitude que le conseil constitutionnel valide leurs listes…

Le parrainage

Le parrainage pour l’élection présidentielle de 2019 est un mode de sélection pour valider une candidature par la signature d’un nombre défini de citoyens ou d’élus. Le parrainage n’est pas nouveau dans l’histoire politique du Sénégal puisqu’il existait déjà dès 1963.Ainsi, chaque candidat à l’élection présidentielle doit avoir le parrainage d’au moins 1% du corps électoral (au moins 65 000 signatures pour les élections de 2019)…

Ceux qui sont assurés

Les candidats déclarés dont le parrainage ne souffrira d’aucune irrégularité sont les suivant : Macky Sall, Khalifa Sall, Karim Wade, Idrissa Seck, Pape Diop, le candidat du PUR, Abdoulaye Baldé et…Samuel Sarr

Ils sont des candidats de partis ou de coalitions fortement ancrés dans le paysage politiques. Et on au moins deux députés à l’Assemblée nationale. Pour le dernier cité, Samuel Sarr, il devrait bénéficier des nostalgiques du PDS originel, des révoltés karimistes et indécis libéraux…

Ceux qui sont acceptables

Les candidats suivant pourront peut-être avoir une chance de passer : Ousmane Sonko et Malick Gakou…Ils ont des partis mais n’ont pas su peser lors des dernières législatives. Sonko a été sauvé par le plus fort reste et la présence de Gakou a été insignifiante.

Ceux qui seront recalés

Ces candidats n’ont aucune chance de voir leur parrainage validé : Abdoul Mbaye, Aïda Mbodji, Hadjibou Soumaré,Nafissatou Wade, Bougane Guèye Dany, Pierre Goudiaby Atépa, Moustapha Guirassy, El Hadji Diouf, le juge Dème, Thierno Alassane Sall, le capitaine Dieye, Ngouda Fall Kane, Boubacar Camara etc…

Tous ces candidats sont sur de passer à la trappe. En dé »hors d’abdoul Mbaye et Aïda Mbodji qui ont été insignifiants lors des législatives (en dessous de 10.000 voix), tous les autres sont des novices sur le champ électoral.

Les commentaires sont fermés.