Modern technology gives us many things.

Oumar Sarr du PDS a perdu la raison…Il est devenu FOU

L’opposition Sénégalaise n’a plus sa raison d’être et même de défendre des idéologies si ses dirigeants perdent la raison.

Et c’est le cas du coordonnateur national adjoint du PDS (Parti Démocratique Sénégalais), Oumar Sarr. Il devient fou…Vraiment FOU

Et tout ça à cause de Karim Wade. Voulant défendre la cause de Karim Wade par tous les moyens qui lui sont offerts, il a trouvé le plus court chemin pour le faire : Faire le FOU…Pour défendre Karim Wade.

Karim disqualifié par les juridictions sur sa candidature, Oumar Sarr a sorti la théorie la plus folle pour défendre Karim…Voici ce qu’il avance :

  • Être électeur ne signifie pas disposer de carte d’électeur
  • Être Sénégalais ne signifie pas qu’on doit disposer d’une carte d’identité.
  • Sont électeurs, les sénégalais des deux sexes, âgés de dix-huit (18) ans accomplis, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant dans aucun cas d’incapacité prévu par la loi.
  • Même sans carte d’électeur, Karim Meïssa Wade pourra être candidat à l’élection présidentielle…

Donc si l’on suit la logique d’Oumar Sarr, un homme qui a 18 ans revolus qui sort d’un pays voisin  peut se présenter à la présidentielle sénégalaise et même voter car ne disposant ni de carte d’identité ni de carte d’électeur. S’il dit être Sénégalais sans carte d’identité et sans carte d’électeur…Il a le droit de voter parce qu’il a 18 ans et a un casier judiciaire vierge.

Mais sans pièce d’identité, comment l’identifier en tant que Sénégalais ? Comment justifier même qu’il a 18 ans révolus ?

Même sans carte d’électeur, Karim Meïssa Wade pourra être candidat à l’élection présidentielle… Même sans carte d’électeur, Karim M. Wade peut être candidat

Oumar Sarr : « Tout Sénégalais électeur peut faire acte de candidature et être élu, sous réserve des conditions et des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi. Cependant être électeur ne signifie pas disposer de carte d’électeur comme d’ailleurs qu’être Sénégalais ne signifie pas qu’on doit disposer d’une carte d’identité.

Il faut rendre hommage à El Hadj Kassé qui disait récemment ce qui suit : « Nos candidats présidents au lieu de formuler une offre politique chiffrée, basée sur les grandes questions de gouvernance et de développement, restent dans la critique facile et l’invective circonstancielle et émotionnelle. »

El Hadj Kassé devait même ajouter qu’ils versent dans la folie…Comme Oumar Sarr.

1 commentaire
  1. Walo dit

    Le chat du Walo Oumar Sarr à force de courir les jupons est devenu fou

Les commentaires sont fermés.