Modern technology gives us many things.

Obama savait depuis 2010 que les USA espionnaient Merkel

merkel phoneBERLIN – Barack Obama savait depuis 2010 que les services secrets américains espionnaient les communications d’Angela Merkel et le président américain a lui-même demandé à obtenir davantage d’informations au sujet de la chancelière allemande, a rapporté dimanche le Bild am Sonntag.

L’Allemagne a appris cette semaine que les services de renseignements américains de la National Security Agency (NSA) avaient mis sur écoute le téléphone mobile d’Angela Merkel, Berlin convoquant alors l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, fait inédit entre les deux alliés depuis l’après-Guerre.

Reuters n’a pu confirmer l’information du Bild. La NSA a démenti que Barack Obama ait été mis au courant de l’opération par le chef de la NSA en 2010. La Maison blanche et le gouvernement allemand n’ont rien dit.

Le Parlement européen doit envoyer ce lundi à Washington une délégation de neuf élus pour recueillir la réponse des autorités américaines aux allégations d’espionnage de citoyens et de gouvernements européens par la NSA. L’Allemagne a fait savoir qu’elle enverrait sa propre délégation aux Etats-Unis.

Le Wall Street Journal a pour sa part annoncé dimanche que la NSA avait mis fin au programme concernant la chancelière allemande après la découverte de l’opération à la faveur d’une enquête de l’administration Obama qui a commencé cet été.

Le programme concernait aussi 35 autres dirigeants mondiaux, dont certains le sont toujours, écrit le quotidien américain.

En réponse à cet article, Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil national de sécurité (NSC), indique que Barack Obama a ordonné un examen des activités de surveillance des Etats-Unis.

“Via cet examen, mené par la Maison blanche, les Etats-Unis examinent la façon dont nous collectons le renseignement pour être sûrs que nous rendons compte de la façon qui convient des préoccupations pour la sécurité de nos concitoyens et alliés et des préoccupations relatives à la vie privée partagées par tout le monde”, a déclaré Caitlin Hayden, ajoutant qu’elle n’était pas habilitée à en dire plus.

Selon Der Spiegel de samedi, Barack Obama avait assuré mercredi à Angela Merkel qu’il n’était pas au courant de cette surveillance et qu’il y aurait mis fin s’il en avait été informé.

Les commentaires sont fermés.