Modern technology gives us many things.

Obama est grand mais You n’est pas petit

obama you 2Après la démonstration de force au Cices où le Ministre Youssou Ndour a fait esquisser des pas de  » Thiakhgoun  » et de  » Mborokhé Mborokhé  »  à presque toute la République, le roi du Mbalax est conscient du poids qu’il pèse sur la balance du Pouvoir. Ceci pourrait lui permettre à nouveau
d’envisager de briguer les suffrages des sénégalais s’il n’est pas maîtrisé par le Président Macky Sall. Cependant trois schémas s’offrent au Chef de l’Etat :
– garder Youssou Ndour dans le Gouvernent pour mieux le surveiller comme du lait sur le feu
– sortir le Ministre du Tourisme et des Loisirs de l’attelage gouvernement et lui donner un poste de Ministre d’Etat Conseiller Spécial du Président de la République avec un gros salaire et plein d’avantages
– virer le roi du mbalax de l’appareil d’Etat et en faire un ennemi redoutable pour les locales de 2014 et présidentielles de 2017.
Lors de l’accueil du Président American, les images expliquaient tout sur l’amitié et la complicité qui existent entre Obama l’homme le plus puissant du monde et Youssou Ndour l’homme le plus puissant du Sénégal.
Si Youssou Ndour a pu faire danser le plus puissant président du monde Obama alors il est plus que capable de prendre le fauteuil de Macky qu’il lorgne depuis le 19 mars 2011. Ne fait pas danser qui veut l’homme le plus puissant, protégé et respecté du monde.
La poignée de main échangée entre Obama et Youssou Ndour lors départ du Président Américain semble être la goutte de trop à avaler pour le Palais. A peine le décollage de l’Air Force One effectué, quelques proches collaborateurs du Président Macky lui demandent  de pousser Youssou Ndour vers la sortie de l’attelage gouvernemental ou de trouver un moyen de le virer rapidement avant qu’il ne soit trop tard car le patron du Super Étoile a prouvé à Obama qu’il est l’homme de la situation pour développer le Sénégal à la vitesse V  car :
– quand il travaille, le Peuple travaille
– quand il chante, le Peule chante
– quand il danse, le Peuple danse
– et quand il pleure le Peuple pleure.
Le roi du Mbalakh est un homme intelligent. C’est pour cela qu’il est le roi de sa musique. Youssou Ndour a tout planifié depuis l’humiliation et la frustration subies par le fait qu’on lui ait retiré le Ministère de la Culture son principal domaine de prédilection.
La séparation entre lui et Macky peut intervenir à tout moment. Mais quoiqu’il arrive, le Ministre du Tourisme et des Loisirs ne démissionnera pas, il préfère être viré pour quitter le Gouvernement en martyr. Malgré les sourires de part et d’autre le malaise est très profond…
A longueur de journée, les faucons du Palais murmurent à l’oreille de Macky l’incompétence de Youssou Ndour à diriger le stratégique Ministère du Tourisme, de n’être qu’un Picsou et de lorgner à longueur de journée son fauteuil.
Mais, au regard du parcours atypique de Youssou Ndour, le poste de Président de la République ne devrait pas émouvoir les plus sceptiques. Jugez-en : le 13 février 2005, Youssou N’DOUR a été récompensé par les Grammy Awards pour son album Égypt dans la catégorie meilleur album de Musique du Monde.
Il a été ainsi :
•    Meilleur Artiste Francophone
•    Officier Ordre National du Lion du Sénégal
•    Prix du Festival de Québec en 1992
•    Prix de l’Excellence du Japon en 1992
•    Disque d’or en 1994
•    Meilleure chanson mondiale de l’année 1995
•    Meilleur Artiste du Siècle
•    Meilleur Artiste Africain en 1996
•    Ambassadeur de l’UNICEF
•    Ambassadeur de la FAO
•    Porte- Parole Croix Rouge Internationale
•    Porte- parole du B.I.T
•    Officier des Arts et des Lettres de la République Française
•    Chevalier de la Légion d’honneur Française
•    Membre des Palmes Académiques (R. France)
•    Composition et Interprète hymne Coupe du monde de Football en France 1998, avec Axelle Red
•    Membre du Comité Jubilée 2000 avec Bono pour l’effacement de la Dette du Tiers-monde
•    Introduction de « Youssou NDOUR » dans le Dictionnaire Larousse 2004
•    Djembé d’Or en 2004
•    Membre des 100 personnalités les plus influentes du monde
•    Porte-parole « Roll Back Malaria » organisme qui lutte contre le Paludisme.
•    2005 consécration au Grammy Award la plus haute distinction dans le monde musical avec l’album « Egypt ».
•    P.D.G. Groupe de Presse Futurs Medias (Radio, Journal, Télévision)
•    Participation au sommet du G8 en Allemagne
•    Participation au TIKAD (Japon) sur invitation de l’Empereur (juin 2008)
•    Organisation marche en Suisse sur le Darfour
•    Membre du Comité d’Honneur de la Fondation Jacques CHIRAC (ex Président de la République de France).
•    2007 : Création Mutuelle de Crédit « Birima » dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, conduite campagne institutionnelle Benetton
•    Octobre 2008 : Prix de « I bring what I love » à Abu Dhabi, film documentaire d’Elisabeth Chai VASARHELYI.
•    Octobre 2008 : Prix de « I bring what I love » à Sao Polo (Brésil) ETC…
•    Septembre 2009 : Prix de la « Diplomatie Culturelle » en Espagne.
•    20 novembre 2009 : réception de Martine AUBRY, maire de Lille, de la médaille de Citoyen d’Honneur de la ville de Lille, ect..
Ce brillant parcours illustre avec éloquence aux yeux des observateurs avertis que le roi du mbalakh n’aurait pas dans le futur usurpé du poste de Président de la République. Il ne faudrait pas aussi oublier que l’artiste planétaire bénéfice de puissants lobbies politiques, industriels, maraboutiques, juifs, arabes, américains, français, espagnols, allemands, chinois, japonais, australiens  ect…
Avant de débarquer au Sénégal, le Président Obama disposait du CV et de trois albums de Youssou Ndour dans son iPad.
Quant au spectacle que nous ont offert le Président Barack Obama et le Ministre du Tourisme et des Loisirs Youssou Ndour en échangeant une longue poignée de main suivie d’une discussion, il était plutôt question de leur prochaine rencontre aux aux Etats-Unis. Et c’est bien le roi du mbalax
et non le Président Américain qui a monté, sollicité et proposé un « World music day » et pas uniquement aux Etats-Unis mais partout dans le monde comme l’a fait l’ancien Ministre de la Culture Jack Lang pour la fête de la musique.
Pensez- vous que Obama a le temps de proposer un projet musical à Youssou Ndour comme l’a révélé l’Observateur le quotidien du Group Futur Média ? Même si l’audience secrète entre Obama et Youssou Ndour n’a pas eu lieu, le rusé You a pu remettre son projet à qui de droit c’est dire les services de Obama.
Cet projet a bien été ficelé et monté et consu par l’intelligent Youssou Ndour avant l’arrivée du Président Obama à Dakar et ce dernier est parti d’ailleurs avec les documents dans ses valises.
Et Youssou Ndour a bien raison de dire que : << la meilleure chose qui pouvait m’arriver au Sénégal, c’est quand les gens parlent, je travaille >>.
You  » daffa graw ta dieuletina ndamli  » ( You est doué et il a encore raflé la mise ).
Mais tout ceci suffit-il pour faire de lui le Prochain Président du Sénégal ?

DJIBRIL DIALLO/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.