Modern technology gives us many things.

Encore un nouveau pôle de l’opposition…

A ce rythme, on aura du mal à retenir les noms différents pôles et coalitions de l’opposition. A l’instar des partis politiques, on s’achemine vers une prolifération de coalitions en fonction cette fois-ci des affinités. En effet, on remarque qu’au Sénégal il y a une opposition très radicale incarné par Mankoo Taxawu Senegaal et Wattu Senegaal prompte à tirer sur le Macky et une autre qui se veut plus posée qui ne cherche pas la confrontation mais qui dit ses vérités quand il le faut.

C’est dans ce sens que plus de 20 partis composés, entre autres, de LDR/Yessal” de Modou Diagne Fada, l’Union des centristes du Sénégal (UCS) d’Abdoulaye Baldé, de And Saxal Liguey d’Aïda Mbodj, le Parti pour l’unité et le rassemblement (PUR) du Pr Issa Sall, le parti “Visa” de Déthié Diouf, “Osez l’avenir” de Me Aïssata Tall Sall, et “Mpcl” du Dr Cheikh Tidiane Gadio se sont mis d’accord pour voir dans quelle mesure ils peuvent cheminer ensemble.

Du coup, on se demande ce que va devenir le Pacte populaire de l’opposition (PPO) préconisé par le leader du Parti Espoir et Modernité (PEM)/Yaakaaru Réew mi. En effet, Habib Sy avait commencé à rencontrer des chefs de parti pour discuter avec eux de ce nouveau pôle qui ambitionnait de déboulonner Macky en 2019. M. Sy voulait donc “un engagement écrit, irrévocable de tous les partis politiques de l’opposition, des mouvements politiques de l’opposition, et des organisations de la société civiles prônant une troisième alternance”. Va-t-il tout de même continuer ses consultations, l’avenir nous le dira.

Les commentaires sont fermés.