Modern technology gives us many things.

Nigeria : trois partis d’opposition fusionnent pour affronter Goodluck Jonathan en 2015

Trois partis d’opposition nigérians ont décidé samedi de fusionner au sein d’une nouvelle et unique formation politique nommée All Progressive Congress (APC) pour affronter le parti au pouvoir du président Goodluck Jonathan aux prochaines élections générales de 2015.

goodluck 2Deux partis, le Congress for Progressive Change (CPC) et le All Nigeria People’s Party (ANPP), ont tenu deux conventions séparées, retransmises en direct à la télévision, et des milliers de délégués ont décidé de fonder l’APC.

Le CPC a tenu sa convention à Abuja, capitale fédérale du Nigeria, tandis que l’ANPP s’est réunie à Gusau, la capitale de l’Etat de Zamfara, dans le nord du pays.

Un troisième parti d’opposition, l’Action Congress of Nigeria, avait déjà entériné en avril la fusion, en donnant son accord pour la création de l’APC.

Le nouveau parti doit maintenant être reconnu par la Commission électorale nigériane.

Précédentes tentatives de fusion

“Cette fusion va nous rendre trop fort pour que le People’s Democratic Party (PDP, au pouvoir) puisse nous résister. Nous devons essayer toutes les possibilités pour sauver notre pays”, a déclaré aux délégués à Abuja le chef du CPC, le général à la retraite Mohammadu Buhari, qui s’était présenté en 2011 contre Goodluck Jonathan.

De précédentes tentatives de fusion de partis d’opposition avaient échoué et le PDP a toujours remporté la présidentielle depuis le retour au pouvoir des civils en 1999. Il contrôle également deux tiers des 36 Etats du Nigeria.

Le président Jonathan, un chrétien originaire du sud, semble décidé à se présenter de nouveau en 2015. Mais il a des rivaux au sein de son parti, notamment ceux qui estiment qu’il devrait laisser la place à un candidat musulman du PDP originaire du Nord.

Les commentaires sont fermés.