Modern technology gives us many things.

Mondial 2014/Sénégal-Ouganda : Les ‘Lions’ à un point des barrages

lions de la térangaJuste un point pour les barrages ! Le Sénégal qui affronte l’Ouganda ce soir (21 h à Marrakech, 20 h à Dakar), dans une rencontre comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014, n’a besoin que d’un match nul pour se qualifier à la troisième et dernière étape. Mais, l’enjeu fait que les «Lions» n’entendent pas se contenter d’un tel résultat. Dans la tanière le slogan est le même : Gagner ! Largement si possible !

 

Qui du Sénégal ou de l’Ouganda va jouer les barrages des éliminatoires de la coupe du monde 2014 «Zone Afrique» ? Le verdict sera connu ce soir. Lions et Grues s’affrontent à partir de 21 heures (heure marocaine), 20 heures (GMT), dans le grand stade de Marrakech pour la «finale» du groupe J.

Leader de la poule depuis le début des hostilités au mois de juin 2012, la bande à Momo Diamé n’a plus besoin que d’un petit point pour atteindre le dernier tour. Mais les poulains de Alain Giresse refusent de s’en contenter .

«Il ne faut pas qu’on se mette dans la tête qu’un match nul nous qualifie. Nous devons jouer pour gagner. Un point c’est tout !», s’est exclamé Stephan Badji. Ce dernier est passé du statut de «bouche trou» à celui d’élément clé du dispositif d’Alain Giresse. Mieux, l’ancien capitaine du Casa Sports récuse le statut de favori collé à la peau des «Lions» pour cette rencontre. «Nous partons à chance égale. C’est comme ça, que nous devons aborder ce match qui est plus que capital. Parce que généralement, en acceptant le statut de favori, on a toujours tendance à dormir sur nos lauriers».

Son capitaine, Momo Diamé, estime que les «Lions» doivent simplement démontrer, dès l’entame de la rencontre, que les «Ougandais n’ont rien à perdre dans ce match décisif». «Nous avons raté le début du match contre la Zambie à Paris en encaissant un but très tôt. Face à l’Ouganda, lors du match-aller, nous avons pêché à la fin du match. Nous ne devons plus jamais reproduire ce genre d’erreurs», martèle Momo.

Dame Ndoye lui, estime que le Sénégal est proche du but. «Nous avons fait tout ce chemin pour arriver là. Il ne faut pas laisser passer cette opportunité», souligne le sociétaire de Locomotiv Moscou.

Quant à Moussa Sow, il a confié que sa génération a envie d’écrire, à son tour, l’histoire du football sénégalais comme celle de la génération de 2002. «Et tout le monde ici sait que jouer une coupe du monde, ça n’arrive pas toutes les années, ni à chaque instant dans une carrière de footballeur. Nous en sommes très conscients. Nous savons ce qui nous reste à faire. Inch Allah, nous ferons tout pour y arriver», a indiqué l’attaquant du Fenerbache.

Gonflés à bloc par l’enjeu, les poulains d’Alain Giresse n’entendent pas manquer l’opportunité de pouvoir participer à la plus grande fête du football, l’été prochain au Brésil.

Mais faudrait-il encore que les paroles soient suivies par les actes. Le Sénégal dispose d’un énorme potentiel de joueurs de qualité, plus qu’enviable, dans différentes lignes. Seulement, le technicien français cherche encore son équipe. Et le temps presse !

EQUIPE PROBABLE : Bouna Coundoul ; -Lamine Gassama, Cheikh Mbengue, Lamine Sané, Kara Mbodji ; -Stephen Badji, Mohamed Diamé (Cap.), Sadio Mané, Idrissa Gana Guèye ; -Moussa Sow et Dame Ndoye.

 BADJI, GASSAMA, GANA GUEYE, MOMO DIAME, NDIAYE SOUARE ET SADIO MANE

Six «Lions» sous la menace de suspension

Six joueurs sénégalais risquent, s’ils sont titularisés, de jouer avec un frein dans les jambes. Il s’agit de Stéphane Badji, Lamine Gassama, Idrissa Gana Guèye, Mohamed Diamé, Pape Ndiaye Souaré et Sadio Mané, tous sous la menace d’une suspension au prochain tour, en cas de carton jaune face aux Grues d’Ouganda, ce soir au Grand Stade de Marrakech.

Papis Demba Cissé est déjà hors course pour ce match à cause d’un cumul de cartons. Le meilleur buteur des «Lions» a écopé du premier carton jaune à Kampala (le 9 juin 2012) et du deuxième à Monrovia (le 16 juin 2013).

Si Pape Ndiaye Souaré n’est pas sûr d’être titulaire, Stéphane Badji, Lamine Gassama, Idrissa Gana Guèye, Mohamed Diamé et Sadio Mané sont eux en passe de devenir des titulaires au sein de l’équipe d’Alain Giresse.

Reste à savoir si le technicien français prendra malgré tout le risque d’aligner les joueurs susmentionnés à cause de l’enjeu de la rencontre qui a des allures de finale de la poule J.

Source Sud Quotidien

Les commentaires sont fermés.