Modern technology gives us many things.

Qui est Mimi pour exiger « tout ou rien » ?

Au Sénégal, il faut s’appeler Mimi Touré pour se croire au-dessus des Lois et du président de la République. Voici une dame qui se croit plus importante que les 65% de Sénégalais qui ont choisi Macky pour diriger le pays. Après s’être fait distinguer, on ne sait par quel truchement, comme étant une des 100 personnalités les plus influentes du monde devant même son patron, elle montre son arrogance en imposant à son chef, le « tout ou rien »…

Eh bien ! Elle a écopé du « Rien » « Touss » « Nada » « zéro »…

Pour qui se prend Mimi ?

Que pèse cette femme qui n’a jamais remporté une seule élection locale dans le Sénégal. La présidentielle, c’est Macky et le Benno. Elle a été battue par Khalifa Sall dans la toute petite bourgade de Grand Yoff lors des dernières élections municipales. Faute de bases solides, le président l’envoie dans les terres intérieures pour se refaire une santé politique. Et là encore elle a du mal à s’imposer. Elle joue de son influence pour imposer une image politique factice : « Mimi contrôlerait des maires de plus 30 communes » disent ses partisans…Et ils ajoutent que « rien ne peut se faire dans le Parti sans Mimi »…

Maintenant tout est fait sans elle…Et Macky va même gagner sans elle. Dans ce cas précis, quelle part de gâteau revendiquerait-elle dans la victoire de Macky aux Législatives ?

Mimi vient de se tuer politiquement avec son « tout ou rien ».

Elle doit prier pour que Macky perde ses Législatives sinon elle est bonne pour la casse. Elle ne mériterait même pas un poste de DG ou de PCA au Sénégal. Elle pourra peut-être se contenter de son « RIEN » faute de « TOUT ».

 

3 commentaires
  1. Aly dit

    Salut mes chers amis. Je pense que tu diis bieu posé le débat et alerter le parti présidentiel sur son avenir face a la vague de contestation à outrance. Si on accepte que macky soit libre de faire ses choix alors acceptons aussi aux autres de lui laissé toute la conséquence de ses décisions personnelles. La démocratie c aussi définir clairement ses ambitions et ses options politiques. Faire un choix est personnel et refuser un autre choix dans le respect et la discipline est démocratique.
    Rappelez vous que Boun abdallah Dionne était ministre dans le gouvernement de mimi donc elle fut son patron. Cela est suffisant pour comprendre la position courtoise des uns et des autres. Maintenant jouons tous à calmer les frustrés et mécontents du parti c la seule facon daider le président.
    Respecter cette dame de fer car elle au moins n’est pas femme au foyer. Son rang lui impose un comportement et le tien ne te donne pas le droit de détruire. Elle reste fidèle au Président c le plus important. Politiquement elle vaut mieux que tes commanditaires y compris boun abdallah.
    Tu as oublié les sacrifices de mimi pour macky. Le SG de ONU lavais solliciter a 2 reprises donc respects et rassemblement pour macky.

  2. mayday dit

    Elle devait se casser depuis son éjection de la primature.Elle agit par orgueil en tentant d’imposer a Macky une pseudo représentativité en feignant d’oublier que ce dernier lui en veut à mort pour l’avoir embarqué dans cette aventure avec la Crei qui a valu à ce dernier d’être la risée du monde.

  3. Malick Sow dit

    Voilà un article commandité par les faucons du palais et courageusement signé!!!
    C’est simplement pathétique de se donner autant de peine pour une personne qu’on pense ne rien peser politiquement. Ces gens de l’APR sont si prévisibles et si nuls que s’en n’est même plus drôle. Mais quand un superviseur d’equipes de traçage de piste d’atterrissage se retrouve dircab du président ou qu’un simple agent des ADS lui se retrouve ministre de la république que faut il attendre de ce régime?
    Que dire d’un soit disant opposant à l’impunité devenu devenu grand chantre de la médiocrité? ‘On franchement goor ci wakh dieu. Mimi n’a rien exige de qui que se soit. C’est plutôt la parole donnée qui une fois de plus a été trahie, c’est plutôt le manque de charisme et de leadership de la part d’un homme qui est à nouveau mis en exergue.

Les commentaires sont fermés.