Modern technology gives us many things.

Mankoo Taxawu Senegaal, c’était de l’escroquerie politique

L’information avait circulé en fin de semaine dernière que Khalifa Sall et ses affidés avaient quitté Mankoo Taxawu Senegaal et s’apprêtaient à déposer leur caution. Les proches du maire de Dakar avaient vite fait de démentir mais il s’est avéré qu’ils ne voulaient pas être pris pour les artisans de la fissure de la coalition de l’opposition. Mais, peu importe qui a quitté le premier, le fait est que Mankoo Taxawu Senegaal est une chimère de plus vendue aux populations sénégalaises.

En effet, avec toutes les déclarations entendues ça et là depuis la création de la coalition et la pseudo union affichée par ses leaders, certains Sénégalais commençaient déjà à y croire. Le maire de la Médina, Bamba Fall, sitôt sorti de prison qui regrette Wade et s’empresse de lui rendre visite à Versailles, l’édile de Mermo-Sacré Cœur, Barthélemy Dias qui voudrait demander pardon à Karim Wade à propos de ses déclarations sur la traque aux biens mal acquis, Khalifa Sall, dans le pétrin, qui loue les qualités de l’ancien Président pendant que les libéraux prenaient fait et cause pour lui, tout ça, c’était du pipeau, de l’escroquerie politique.

Maintenant, ils sont en train de révéler à la face du monde qu’ils ne sont mus ni par la justice ni par l’intérêt du pays. D’ailleurs, pendant qu’ils y sont, pourquoi chacun n’irait pas seul pour ces Législatives afin qu’on sache véritablement le poids politique de chacun ? Cela pourrait même leur servir de baromètre en vue d’autres joutes électorales. Le Parti démocratique sénégalais qui revendique à tout bout de champ la première force de l’opposition se voit obligé de se coaliser pour espérer obtenir des sièges. Pis, ses leaders n’ont rien trouvé de mieux que de proposer Wade, un ancien Président qui devrait normalement jouir de sa retraite, comme tête de liste nationale. Les Sénégalais jugeront le moment venu. En attendant, la comédie continue.

Les commentaires sont fermés.