Modern technology gives us many things.

Mankoo Taxawu Senegaal : ça part dans tous les sens

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal vit actuellement des moments critiques. Après un rassemblement réussi à la mythique Place Nation ex-Obélisque, la coalition de l’opposition est en train de partir en vrille. « Ils ne nous ont pas informés de la liste unique, nous nous sommes levés un bon jour et nous avons entendu la mise en place de cette coalition. C’est pourquoi nous irons seul aux législatives », a fulminé Déthié Diouf, président du parti Visa (Vision Alternance pour le Sénégal). S’y ajoute que de gros morceaux (Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Me El Hadj Diouf, Aïda Mbodj, Me Aïssata Tall Sall, entre autre) ont refusé d’embarquer dans ce navire Mankoo qui tangue dangereusement du côté de Tassaaroo.

En effet, il se pose un problème crucial à propos de la tête de liste nationale. Initiative 2017, un mouvement de soutien à Khalifa Sall, et le Parti démocratique sénégalais n’arrivent pas à s’accorder sur la personne à investir. Les autres formations politiques constitutives de la coalition, comme le Rewmi, ne veulent pas s’impliquer dans ce « combat de coqs ». Le bruit a même couru, hier, que Khalifa Sall a quitté Mankoo et s’apprêterait à déposer sa caution. Mais, l’information n’a jusque-là pas été confirmée ni infirmée par les proches du maire de Dakar.

Un malaise qui, s’il n’est pas vite résolu, risque de donner raison à ceux qui ont pronostiqué depuis sa naissance sur une mort prématurée de Mankoo Taxawu Senegaal. Les responsables ont voulu différer la délicate question des investitures, clamant à qui veut l’entendre qu’ils ne sont pas das une logique partage de sièges. Et maintenant les voilà obligés d’étaler leurs divergences, faisant éclater le manteau d’unité avec lequel était drapée la coalition depuis le début.

1 commentaire
  1. PATRIOTISME dit

    manko pour tass senegal

Les commentaires sont fermés.