Modern technology gives us many things.

Manko a “peur” pour Idy et…Vilipende karim

IDRISSA SECK À INSULTÉ TOUS LES MUSULMANS DU MONDE, L’ÉTAT DOIT RÉAGIR  PRENDRE EN CHARGE SA SÉCURITÉ AVANT QUE L’IRRÉPARABLE NE SE PRODUISE

Dans le département de Mbacké où il a présidé la conférence religieuse organisé par les femmes de sa Coalition , Ousmane Faye a vivement félicité ses militants et sympathisants pour le travail remarquable qui a permis à la Coalition Manko Wattu Sénégal d’être la quatrième force politique aux dernières joutes électorales, juste  dernière la Coalition Gagnante Wattu de Maître Abdoulaye Wade, suivie de BBY de Macky Sall, et de la  Coalition Taxawu de Khalifa Sall 3ème. Le leader de MWS a carrément brocardé Idrissa Seck, rappelé à Karim sa dette, avant de se féliciter du vote de la loi sur le parrainage

Classé 15ème  sur les 47 listes en compétition au plan national, loin devant l’ex-PM Abdoul Mbaye, Me El hadji Diouf, et 30 autres listes, Ousmane Faye a vigoureusement dénoncé les propos de Idrissa Seck qu’il juge suicidaires et malheureux. « Acteur d’une transhumance de confrérie, Idy s’active dans la transhumance de religion pour devenir maintenant un vrai juif qui défend la cause israélienne, après avoir insulté les musulmans du Sénégal et du monde dans le seul but de conquérir le pouvoir. Ce monsieur a fini de montrer qu’il est même prêt à s’allier avec le diable pour accéder à la magistrature suprême », juge M. Faye. Pour le Président de la Coalition  (MWS), « jamais dans l’histoire du Sénégal, bien avant les indépendances, aucun un homme politique de ce pays n’a osé faire une telle sortie malheureuse, blasphématoire  et suicidaire prenant fait et cause pour l’Israël, allant jusqu’à profané, dénigrer, notre Prophète Mohamad (PSL)  et la Kaaba à la Mecque . C’est une insulte à tout un peuple composé de plus de 95% de musulmans et à toute la oumah islamique du monde qui commence ainsi à réagir ». Et donc, estime Ousmane Faye, « l’état doit réagir sur cette affaire très grave et sans précédent qui risque de dégénérer. Et vu le rôle du Sénégal sur la question de la Palestine et les dernières menaces de l’état Juif à l’endroit du Sénégal pour sa position très courageuse exprimée par le Président Macky Sall, sur toutes les tribunes internationales, le gouvernement doit agir, prendre sa responsabilité et assuré même sa sécurité  avant que l’irréparable ne se produise ». Le président de MWS exhorte donc les Sénégalais à être vigilants, d’ouvrir les yeux, pour ne pas tomber dans le piège du manipulateur de la trempe de Idrissa Seck qui n’est autre qu’un maître chanteur obsédé par le pouvoir, un ex laudateur de naissance de Macky Sall , maudit par Cheikhou Tidjani, et qui fait le tour du Sénégal pour raconter des bêtises dans le seul but de vouloir encore une fois tromper le peuple.

Sur l’affaire Karim Wade

« De qui se moque Karim Wade ? De quoi se permet-il de s’autoproclamer candidat d’un peuple dont il a dilapidé toutes ses ressources, sans scrupule ? Ce qui d’ailleurs lui a valu d’être inculpé, jugé, condamné à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA, plus 10 ans d’amende pour enrichissement illicite. C’est la question que le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal se pose.  « Cette homme qui a abusé de la confiance de tout le peuple sénégalais pendant qu’il était ‘’ministre du Ciel et de la terre’’ n’a rien trouvé de mieux à faire que de narguer la population qui a ouvert les yeux sur son arrogance, quand il se pavanait avec des jets privés, coûtant des dizaines de milliards aux contribuables sénégalais », se rappelle M. Faye. Pour qui « c’est la raison pour laquelle  nous demandons à l’état du Sénégal de procéder à l’exécution de la contrainte par corps à Karim Wade qui, depuis le Qatar, loin des difficultés des sénégalais, afin de recouvrer nos 138 milliards avant de conquérir nos suffrages. J’exige aussi l’interpellation de sa sœur Sindiely Wade pour plus  cent milliards volés dans le cadre de la FESMAN ».

Sur le parrainage voté à l’assemblée nationale

Ousmane Faye se réjouit du vote de loi sur le parrainage et félicite tous les membres du Collectif Oui au Parrainage qui se sont battus pour défendre ce projet de loi qui règle définitivement le problème des candidatures fantaisistes. Le Président de la Coalition (MWS) a beaucoup insisté sur l’exemple de la dernière élection législative de 2017 qui a été marquée par un nombre pléthorique de listes (47 partis et coalitions de partis). « Ce qui avait sensiblement déteint, de façon négative sur l’organisation des élections, et au-delà du coût, il se pose une question de responsabilité, d’opportunité et de sérieux. Devrions-nous continuer à subir ce poids qui, à la longue tue la démocratie, lasse les sénégalais et jette le discrédit sur tous les scrutins ? Avec le vote de la loi, il ne s’agissait pas d’être nihiliste ou de penser que tout ce qui vient des autres, surtout du pouvoir, cache des pièges ou des non-dits dixit le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal.

Les commentaires sont fermés.