Modern technology gives us many things.

Mandela et Obama : l’histoire oubliée de leur brève rencontre, en 2005

mandela obama 1En visite en Afrique du Sud, le président américain, Barack Obama, n’aura sans doute pas la chance d’être reçu par Nelson Mandela, hospitalisé depuis trois semaines. Mais les deux hommes ne sont déjà rencontrés brièvement, en 2005 à Washington. Retour sur un épisode oublié et symbolique : la poignée de main entre le premier président noir d’Afrique du Sud et celui qui allait devenir le premier président noir des États-Unis.

Immortalisée par une unique image, la rencontre était tombée dans l’oubli. Et d’ailleurs, elle ne figurait même pas dans l’agenda de Nelson Mandela, en ce jour de mai 2005. Elle a pourtant eu lieu, à l’improviste, dans un grand hôtel de Washington. Sur la photo, on voit Barack Obama se pencher légèrement pour serrer la main de celui qu’il cite régulièrement en exemple. L’ancien président sud-africain est allongé sur un imposant fauteuil jaune, une canne le long du corps. Il a alors 87 ans.

Ce 17 mai, quand il rencontre Obama, le père de la nation arc-en-ciel, qui est en vacances à Washington, ne sait que très vaguement qui s’avance devant lui. Tout juste élu sénateur de l’Illinois, l’actuel président américain vient à peine d’épouser sa carrière d’homme politique.

Le matin même, Mandela s’était exprimé devant l’Association pour le progrès des personnes de couleurs (NAACP). Plus tard dans la journée, il doit rencontrer le président Georges W.Bush et la sénatrice Hillary Clinton, se souvient dans le Los Angeles Times, son assistante, Zelda la Grange.

C’est Frank Ferrari, un proche de Mandela outre-Atlantique qui demande à ce qu’un moment soit libéré pour le jeune sénateur. Prétextant, une journée trop chargée, ses conseillers refusent d’abord, puis finissent par accepter une rapide visite de courtoisie de celui qu’on leur présente comme un jeune sénateur noir à l’avenir brillant.

Barack Obama, immédiatement informé par son assistant alors qu’il se rend en voiture à une réunion à Georgetown (un quartier de Washington), modifie immédiatement son trajet, et prend la direction de l’hôtel Four Seasons, où séjourne Mandela.

L’entrevue entre les deux hommes sera brève, entre cinq et dix minutes. Juste le temps pour l’assistant d’Obama, David Katz, d’immortaliser leur poignée de mains. « Sur le moment, je me suis dit que personne ne saurait qui est ce jeune sénateur. Mais qu’on le reconnaîtrait, si un jour il devenait président », confiera-t-il, bien plus tard, au Los Angeles Times.

La photo, au dos de laquelle Barack Obama a inscrit « Une inspiration pour chacun de nous », trône aujourd’hui dans le Bureau ovale. Devenu entretemps aussi célèbre que son illustre aîné, il la lui a envoyée en 2010 pour son anniversaire. Mandela avait alors demandé à ce qu’elle soit placée sur son propre bureau, à côté de celle Mohamed Ali.

Les commentaires sont fermés.