Modern technology gives us many things.

Mandat d’arrêt contre Karim et ses complices

Après son éviction des listes électorales, le candidat du PDS, Karim Méissa Wade est dans la liste rouge de la Justice.

Candidat imposé par son père, Karim Wade va revivre le cauchemar d’Avril 2013 où il fut incarcéré à Rebeuss dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Absent du fichier électoral pour n’avoir pas participé à la dernière refonte du fichier électoral, Karim Wade n’a aucune chance d’être candidat à la présidentielle de 2019. Ensuite il devra surveiller ses arrières car la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement illicite qui l’a condamné à 6 ans de prison assortie d’une amende de 138 milliards, exige la contrainte par corps pour entrer dans ses fonds.

Et la CREI ne s’arrête pas là car toutes les frontières du Sénégal ont pour ordre d’arrêter Karim Wade, Bibo Bourgi, pape Mamadou Pouye, Vieux Aïdara, en somme tous ceux qui ont été condamnés à des peines d’amendes à l’issue de ce procès.

Des mandats d’arrêt, d’amener et de dépôt sont sur les tables des forces sénégalaises aux frontières terrestres, aériennes et maritimes.

En conclusion, Si Karim ou un de ses complices précités, se présente à une porte du Sénégal, sa destination finale sera la Prison.

Les commentaires sont fermés.