Modern technology gives us many things.

Les Libéraux se font la guerre

Le Président français, Emmanuel Macron, est reparti comme il est venu laissant derrière lui les Sénégalais avec leurs problèmes. Pour une simple visite, des frères de parti se sont querellés, des compatriotes arrêtés, la tension politique exacerbée. Avec un peu de recul, on peut se demander si vraiment cela valait la peine de créer tout ce boucan. Si cette visite a eu des impacts positifs, surtout avec les 26 milliards annoncé par Macron pour sauver la vieille ville de l’érosion côtière, il reste qu’elle a divisé les Sénégalais.

C’est le surtout le Parti démocratique sénégalais qui a subi les affres de la division. Son représentant à Saint-Louis s’est vu suspendu du PDS pour avoir présidé le Comité d’accueil de Macron dans l’ancienne capitale. Et les deux partis se sont tirés dessus comme de vrais adversaires politiques. « Nous pensons que l’opinion nationale et internationale ne se pose plus la question de notre position par rapport à Macky Sall et son régime. C’est dans cette situation de refus, de combat de riposte contre l’offensive du régime Bby que le frère Ameth Fall Baraya a choisi de tourner le dos au parti et d’opter pour celui de Macky Sall et de Mansour Faye à Saint-Louis », s’est indigné Mayoro Faye qui a traité Baraya de « gangrène » et de « cancer ». Ils n’ont pas hésité à passer à l’action en arborant des brassards rouges pour montrer leur « colère » contre la gestion du Président Macky Sall. Pour sa défense, Ameth Fall Baraya, a indiqué que ses camarades de parti n’ont pas compris sa démarche. S’il clame toujours son appartenance au PDS qui l’a suspendu, il a tout même pris par aux festivités et semble s’être bien acquitté de sa mission.

Par ailleurs, des membres du collectif « France dégage »,  du mouvement « Non aux APE » ainsi que du collectif « Non à la Franc-maçonnerie et à l’homosexualité » ont été arrêtés pour avoir voulu organiser une manifestation interdite par le Préfet. Le Président Macron valait-il toute cette tension ? Ce surtout qu’il ne s’est certainement pas attardé sur ces tentatives de manifestation.

Les commentaires sont fermés.