diouf wade macky 3Après 50 ans d’indépendance, la réalité est toujours là, cruelle et triste.
Et l’on se demande si les élites politiques jouent leur véritable rôle car le naufrage, la honte et les maladresses sont collectifs même si les responsabilités sont différenciées et partagées.
Macky, Wade et Diouf ont foutu une grosse honte au peuple sénégalais à l’occasion des obsèques de Nelson Mandela. Et Pourquoi ? Macky est parti seul en ignorant ses prédécesseurs. Et ces mêmes prédécesseurs ont boudé, ce qui est du cas de Wade. Et Diouf, le secrétaire général de la Francophonie devrait être certes malade en raison de son récent malaise.

wade macky DMême le deuil de Mandela n’a pas pu réconcilier les deux présidents que sont Macky et Me Wade.
Des présidents qui confondent parti et patrie, claques et tartes, torchons et serviettes, pommes de terre et pots de terre, le peuple sénégalais n’en veut pas car ça fait désordre dans la République. Et même à se demander si le Sénégal a un État. Le monde entier s’était donné rendez-vous en Afrique du Sud et était côte à côte, épaule contre épaule pour saluer Madiba et lui rendre hommage pour son travail de libérateur.
Les deux présidents français, François Hollande et Nicolas Sarkozy, malgré leurs idéologies contradictoires, leurs divergences politiques, leurs rivalités, étaient assis ensemble pour rendre un hommage solennel à Nelson Mandela.
Ce geste a honoré l’image de la France et hissé encore plus haut son drapeau national. Le président François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy qui sont entrés ensemble dans le stade de Soweto ont même entamé des séances de discussion dans la tribune officielle où ils étaient installés avec à leur côté le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara et Valérie Trierweiler. Que se racontent-ils ? En tout cas l’ambiance semblait être très chaleureuse et conviviale entre Sarkozy et son successeur. C’est comme ça que se comportent de vrais adversaires politiques responsables et patriotes.
Malgré  » la guerre froide  » entre les États Unis et Cuba, on a même vu le président Barack Obama serrer la main du Président cubain Raul Castro, le frère du célèbre Fidel Castro.
obama castroCette poignée de mains entre les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro pourrait même  signifier le début d’une paix définitive entre les deux pays. Cette poignée de mains entre Barack Obama et Raul Castro est la première échangée publiquement entre présidents de ces deux pays depuis l’avènement de la Révolution à Cuba en 1959. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en 1961 et entretiennent depuis, une longue histoire d’hostilité mutuelle.
Pourquoi  Macky ne s’est pas rendu en Afrique du Sud avec Diouf et Wade ?
La mort a toujours réuni tout le monde au Sénégal. Mais cette fois ci, il semble que la mort divise plus qu’elle unit, fortifie et solidarise.
L’ancien président des Etats-Unis, George W. Bush et sa femme Laura, ont accepté l’invitation du président et de Mme Obama de voyager en Afrique du Sud dans Air Force One, et assister à l’hommage rendu au  » Grand Président « Nelson Mandela.
Bill Clinton, locataire de la Maison Blanche pendant huit ans avant M. Bush et dont les mandats avaient coïncidé avec celui de Mandela, était également en Afrique du Sud, à bord du Air Force One aux côtés de Bush et Obama.
Au Sénégal et à travers la diaspora, personne parmi les observateurs avertis n’a compris pourquoi le président Macky Sall n’a pas fait preuve de grandeur pour inviter à ses côtés ses prédécesseurs Abdou Diouf et  Me Abdoulaye Wade pour effectuer le voyage avec lui en Afrique du Sud  à bord d’un même avion.
Dans certaines situations, il est bon de copier sur ce que font les grands dirigeants du monde malgré leurs défauts et qualités.
Apres Kampala, la Capitale de l’Ouganda où Wade a rencontré le Président Museveni et des chinois influents, le père de Karim s’est discrètement rendu au Burundi avant de revenir sur Dubaï. Il a préféré faire la manche dans le monde au lieu de se rendre aux obsèques de Nelson Mandela. Il ne saurait avoir d’excuses car même n’étant pas invité, il pouvait passer par son ami libéral, le président ivoirien Ouattara, pour assister aux obsèques de Nelson Mandela.
L’exception sénégalaise qui faisait qu’en cas de décès, tout le monde était solidaire et uni, cette exception sénégalaise a été remise en cause et foulée du pied par les trois présidents qui se sont succédé après Senghor.
C’est dommage mais le Sénégal ne dispose que de  » petits présidents  » de la république et non des Chefs d’Etat.
oprah bransonLes peoples n’ont pas voulu être en reste à la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela. Ils sont venus en nombre dire un adieu mérité à Madiba. La célèbre animatrice américaine et milliardaire Oprah Winfrey, le milliardaire et créateur de Virgin, Richard Branson, Le chanteur Bono, l’actrice sud-africaine Charlize Théron et la mannequin Naomi Campbell qui entretenait des relations particulières avec Nelson Mandela qu’elle appelait affectueusement ‘Dad’ ou papa étaient tous présents. Où était Youssou Ndour, l’artiste planétaire qui a chanté et donné le nom de Nelson Mandela à son dernier fils ?
you afriquePour présenter les condoléances du peuple sénégalais, aucune élite ou personnalité politique n’a dignement représenté le Sénégal.
Aucun parmi ces politiciens qui nous tympanisent du matin au soir ne mérite de prendre en main les destinées du Sénégal.
Politiciens et politichiens, le peuple sénégalais n’oubliera jamais cette double gifle que vous lui avait infligée.
La preuve est là, visible aux yeux du monde entier.
 » THIEUM  » il ne faut pas rêver car le peule vous a vomi.

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

 

PARTAGER