APR
Les agents de sécurité de l'APR dénoncent leurs conditions et se sentent délaissés par le couple présidentiel

Le Président Macky Sall du Parti APR est acculé de toutes parts. L’opposition est en train de tirer sur lui en fustigeant sa façon de gérer le pays, les membres de son parti (APR), sont en train de se crêper le chignon dans toutes les localités du pays. Comme si cela ne suffisait pas, ceux qui assuraient sa sécurité et celle de ses collaborateurs lors de la campagne pour les élections présidentielles de 2019 ont entamé une grève de la faim.

Au nombre d’une trentaine de personnes, ils ont décidé de se constituer autour d’un collectif pour dénoncer la situation dans laquelle ils sont depuis quelques temps. Ainsi, ils ont décidé d’élire domicile au niveau de la permanence de l’APR.

« Nous manifestons notre désarroi du fait que l’on n’a pas été pris au niveau de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) nous sommes laissés en rade ce qui n’est pas normal, nous avons fait 05 ans au niveau de l’Aéroport Léopold Sedar Senghor dans une précarité inouïe, et cela fait deux mois que l’on est aux arrêts et personne ne nous a rien dit », a fustigé Diaraf Badiane, président du collectif .

Ce dernier explique pourquoi ils ont décidé de se réunir au niveau de la permanence du parti APR du Président Macky Sall : « Nous sommes membres de l’APR et nous sommes membres de la branche la plus difficile qui est la sécurité raison pour laquelle. Le Président de la République et la première Dame ne sont pas au courant de ce que nous vivons ce qui fait que notre situation n’a pas changé », a-t-il indiqué.

Prêts à laisser leur vie, ils ont décidé de faire une grève illimitée : « nous mourrons à petit feu et nous comptons rester ici jusqu’à ce que la situation que nous vivons soit décantée », a indiqué M. Badiane.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here