A Saint Petersbourg, ville au passé radieux et flamboyant qui émerge au bout de la Baltique et de la Néva, le dernier Sommet du G20 s’est tenu.

macky poutine 1Le Président Poutine, prévoyant que ce sommet ne serait pas de tout repos, a peut-être voulu donner un signe fort de proximité à l’occident en accueillant ses invités dans cette ville où il fait bon vivre aux portes de l’Europe, pour tempérer les humeurs à fleur de peau nées de cette situation internationale féconde de risques.

La tension prévisible des discours dans cette atmosphère de guerre froide a été au rendez-vous. Disons que lieu ne fut pas mieux choisi pour calfeutrer et atténuer l’énergie va-ten-guerriste, qu’elle fut légitime ou non n’est pas la question !

De ces salles froides et insonorisées, il s’est échappé pourtant des positions brulantes de vérité, de sincérité, les thématiques dont s’est revêtu ce sommet ne pouvant s’accommoder de légèreté, l’heure n’étant plus aux flans à la noix habituels. Le G20, même si l’épine Syrie s’est imposée dans les débats, a porté sur les sujets suivants : le développement, l’anti-corruption, l’énergie et la bonne gouvernance…

Comme taillées sur mesure pour lui, le Président du Sénégal, coureur de fonds dans ces disciplines, n’a eu aucun mal à faire sien ces sujets pour délivrer une contribution de vérité, rendue facile par la maîtrise de la matière d’abord et l’empathie de l’assemblée, qui lui voue beaucoup de respect et d’amitié.

macky nepadMacky Sall, Président en exercice du Nepad dont il assure la qualité, a reçu une oreille attentive de ses puissants pairs qui gouvernent notre bas monde, pour leur dire que l’Afrique a changé, que l’Afrique a des atouts dont sa jeunesse n’est pas le moindre et que l’Afrique a décidé de se développer et se donnera les moyens et les partenaires idoines. La jeunesse fut au cœur de sa plaidoirie, laquelle jeunesse aspire à vivre mieux, dans une Afrique en croissance, une Afrique qui accède aux crédits plus facilement avec la réforme des institutions financières mondiales qui furent créées pour la plupart avant les indépendances. Et toc ! Ne pas écouter l’Afrique, ne pas vouloir entendre l’Afrique est la porte ouverte à tous les dérapages et à tous les extrémismes ! Dont acte !

nepadVa pour le Nepad donc ! Jadis enterré par des esprits fatalistes, imperméables à toute rêverie et sceptiques à tout miracle, l’Afrique dispose pourtant d’un excellent véhicule pour son développement harmonieux. Le contexte de ce sommet a donné une occasion historique au Président actuel du Nepad de replacer ce diamant brut au cœur des institutions internationales. Il y était pourtant entré avec les honneurs en 2001 lors du Sommet du G8 de Gênes avant de faire les frais de nos crocs en jambes et contradictions habituelles. Les Présidents Abdoulaye Wade, Thabo Mbeki, Obasanjo et Bouteflika… doivent saluer cette renaissance et ne bouderont certainement pas leur plaisir ! Les braises endormies du NEPAD, jalousement entretenues par une Union Africaine chancelante et droite dans ses bottes, n’ont pas eu le temps de tiédir, l’intérêt supérieur de l’Afrique ayant sécrété de facto de nouveau porte-paroles imbus de sa cause et aujourd’hui aux commandes de leurs pays.

En mettant l’Occident face à ses responsabilités, Macky sall ne mâchait pas du Chewing Gum ! Ce discours nécessaire a été senti, ressenti, entendu et surtout résonne encore dans les oreilles délicates de ces excellences qui gouvernent le monde et dont les actions bonnes ou mauvaises nous transpercent jusqu’au cap Horn.

Du côté de la jeunesse africaine, notons ceci ! Nul ne peut se battre seul pour notre cause ! Vous l’avez entendu, vous l’avez vécu, alors debout comme un seul homme pour construire avec nos partenaires l’Afrique que nous méritons. Le développement, ce n’est pas comme la pluie qui vous tombe dessus, c’est une mentalité d’abord. Le banc de poissons se dirigeant désormais vers le Sud, qu’aucun anticonformisme ne vienne perturber ce vaste mouvement qui ne fera que profiter à notre continent.

macky russie

(Photo : Macky et Nicolaï Andronovich patron des investisseurs russes)

Nos partenaires d’affaires arrivent pour une nouvelle phase. Des Russes, originaires du nord dans les rigueurs de l’Oural, ne rechignent pas à aller à jusqu’à Fatick cultiver le sel, démontre, s’il en était encore besoin, que la mondialisation est en marche et qu’il faut monter très vite dans le train.

Du côté de nos dirigeants, faites les réformes nécessaires et veillez à ce que les investisseurs qui arrivent dans nos pays ouvrent leur capital à nos entrepreneurs pour que les richesses nous profitent aussi.

La colonisation, c’est fini ! Le co-développement c’est fini ! Vive le partenariat et les affaires ! Nous sommes au rendez-vous n’est-ce pas ? Croire ou périr ! What else ?

 

Mrs Oumou Wane

Presidente Africa 7

PARTAGER