Modern technology gives us many things.

Macky Sall, sa fortune, ses promesses, son programme : les citoyens s’interrogent encore et encore !

 macky promesseAu moment où le doute gagne du terrain dans l’esprit de tous les sénégalais qui l’ont porté au pouvoir, ce serait bien que le Président Macky Sall éclaire leur lanterne sur sa fortune colossale qui hante toujours leur sommeil. La question qui anime toujours les débats partout dans le pays est le suivant : « comment se fait-il que quelqu’un qui tirait hier le diable par la queue pour vivre, peut devenir subitement milliardaire ? Pour clore ce débat, il faudrait que le chef de l’Etat leur explique une bonne fois pour toute qu’il a les mains propres sinon les locales de 2014 risqueront de lui coûter très chères.
La médiation pénale à propos de la traque des biens mal acquis qui n’est qu’arrangement entre voleurs à cols blancs ne sauraient régler le problème de l’enrichissement illicite.
Le mensonge d’Etat ne peut plus perdurer sous réserve de créer des frustrations.
Le Président a le devoir de travailler vite, bien et de servir le peuple qui l’a élu. Tant qu’il ne tiendra pas compte que c’est un peuple soif de rupture qui l’a élu, il aura failli à sa mission. Ses seules insomnies doivent être causées par les demandes et doléances sociales et non par les querelles politiques ou les intérêts partisans.
Comment peut-on passer autant de marchés gré à gré dans ce pays et avoir comme slogan en vogue “les caisses de l’Etat sont vides”.
Avec le “je m’en foutisme” comme règle de transparence, ne soyons pas surpris de voir les caisses de l’Etat se vider à une échelle jamais égalée.
Il est temps de mettre un terme au racket organisé dans les services étatiques, à commencer par le Palais de l’Avenue Roume en passant par la Fondation “Servir le Sénégal” qui n’est qu’un “état” dans l’Etat. A ce rythme le peuple risque de ne pas voir le bout du tunnel surtout qu’il ne dispose pas de caisse noire.
Confronté à l’exercice du pouvoir, Macky ne veut pas aller seul à sa descente aux enfers. Et ce sont tous ceux qui jouissent aujourd’hui des délices du pouvoir qui payeront le prix de sa médiocrité politique.
La priorité n’est pas dans la traque des biens mal acquis mais le règlement de la demande sociale. Les Sénégalais ont faim, très faim mais garde néanmoins leur dignité en espérant voir le lever du soleil. Non seulement Macky a “dévalué” la dépense quotidienne des sénégalais mais lui et son gouvernement sont incapables de soigner leurs maux. Le candidat Macky Sall avait promis s’il était élu Président, de diminuer les prix des denrées de première nécessité mais force est de constater que les sénégalais, tenaillés par la cherté de la vie, sont très fatigués.
Heureusement que la population est consciente qu’elle est pris en otage par une bande d’opportunistes, de politiciens qui ne savent rien faire d’autre que s’enrichir. Ces profiteurs qui veulent prendre le pays en otage ne sont mus que par leurs intérêts personnels. Placardés à des stations juteuses, ils passent tout leur temps à cirer les chaussures du Prince en le soutenant dans sa mauvaise manière de gouverner tout en ignorant les cauchemars que vivent les sénégalais.
Les promesses électorales tardant à se concrétiser, le Peule a compris qu’il s’agissait tout simplement d’une mascarade électorale pour se faire  élire et voilà qu’après plus de 455 jours d’exercice du pouvoir les choses tardent à se matérialiser.
Il faudrait qu’on arrête de  rabâcher au peule, à longueur de journée que «les caisses de l’Etat sont vides» au moment où la République fait la bamboula aux frais des contribuables sénégalais.
Le Sénégal n’appartient pas aux politiciens qui pillent les caisses de l’Etat pour devenir riches. Me Wade avait dit à Idrissa Seck : ” nos soucis d’argent sont terminés ” mais Macky semble nous dire ” je suis né milliardaire ”
A cette cadence, les populations ne s’en sortiront jamais.
La priorité n’est pas dans la traque des biens mal acquis mais le règlement de la demande sociale. Les Sénégalais ont faim, très faim mais garde néanmoins leur dignité en espérant voir le lever du soleil. Non seulement Macky a “dévalué” la dépense quotidienne des sénégalais mais lui et son gouvernement sont incapables de soigner leurs maux.
La quintessence de la mission d’un Chef d’Etat est de servir son pays et non se servir et servir sa famille. La question à  ce jour est de savoir si l’entourage du Président Macky Sall est digne de confiance pour le conseiller.
Le recouvrement des biens spoliés, le rapatriement des capitaux cachés dans les paradis fiscaux et la mise en lumière des scandales politico-financiers sont des exigences républicaines. Mais la montagne risque d’accoucher d’une souris car la traque des biens mal acquis semble être une patate chaude entre les mains du Chef de l’Etat Macky Sall.
De jour en jour, se constate que le manteau de Président est trop lourd pour Macky face à l’exercice du Pouvoir.
Cependant deux déclarations méritent notre attention :
– Me El Hadji Diouf : “quand on est impuissant, on dégage…”
– Talla Sylla : “tenir les promesses ou rendre le tablier”.
Demain, tout risque d’être trop.
Le jour même de la libération d’Idrissa Seck, pourquoi Macky Sall à l’époque Premier ministre, prenait l’avion pour se rendre en Chypre ?
Peut-être que c’était pour…..

SIDY NIANG/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.