Modern technology gives us many things.

Abdoul Mbaye traité de PM= “Premier-Menteur”

Ne l’appelez plus Premier ministre, ce Abdoul Mbaye, désormais nommez le Premier menteur (Pm). Oui, parce qu’il a été un grand mythomane jeudi lors du vote devant l’Assemblée nationale de la loi sur le parrainage, en annonçant un mort à Abass Ndao. Il a été immédiatement démenti par les services de l’hôpital, par la presse et enfin par la voie autorisée qu’est le ministère de l’Intérieur. Ne se relevant de ce gros mensonge, l’homme s’est fait inviter sur les ondes de Rfm pour dire qu’il a été victime d’un fake-news. Encore un gros mensonge du premier menteur qui tente maladroitement de donner une explication tirée de son imagination, accusant à tort et à travers le régime de l’avoir piégé. Quelle légèreté !

C’est que l’homme est habitué aux mensonges. Tout le monde se souvient de l’épisode de rature de son certificat de mariage avec son épouse. Il a échappé au tribunal simplement parce que les faits sont prescrits. Simplement. Dans un procès verbal de son audition repris par Dakaractu à l’époque, Abdoul Mbaye a été accusé d’adultère par son épouse. Suffisant pour comprendre qu’il n’a pas les qualités morales requises pour donner de leçon à quiconque. Au-delà d’être un faussaire, un adepte de l’adultère, le voilà désormais qui ment aux sénégalais en leur annonçant un mort inexistant. En réalité, Mbaye étale publiquement son souhait.

Jeudi, il souhaitait que le Sénégal soit à feu et à sang. Il aurait souhaité que des morts jonchent les rues de Dakar, que les hôpitaux soient remplis de blessés graves, que les forces de l’ordre ouvrent le feu, que les commerces et domiciles des paisibles dakarois soit pillés. Que le gouvernement panique et recule. Rien de ce scénario catastrophe souhaité par Mbaye et sa bande ne s’est passé. A la place, on a rigolé dans les réseaux sociaux de son sprint époustouflant à travers les dédales du centre ville. Au point qu’il est aisé désormais de le surnommer Bolt Mbaye, tant le grand champion olympique pouvait se faire des soucis jeudi 19 avril à Dakar parce que le premier menteur a fait le 100 m en dessous des neuf secondes.

C’est donc cet homme pas courageux pour un sou, qui fuit au premier coup de pétard qui dit que Macky Sall est méchant. Ce mot n’est point inconnu dans votre vocabulaire, car tout Dakar se souvient de celui qui a coupé les fils électriques de son honorable femme juste pour l’empêcher de dormir dans sa chambre. Tout Dakar connait celui qui a immobilisé le véhicule de son épouse après lui avoir pourtant fait un généreux cadeau.

Nous savons tous que vous êtes incapables de mobiliser 65 000 signatures. C’est ce qui vous fait peur. Aux dernières élections législatives, vous avez été incapables de ramasser quelques restes pour devenir député, même pas 0, 1% des sénégalais ne vous ont confiance. Quand près de la moitié des sénégalais ont encore plébiscité Macky Sall et son gouvernement. Dans une première contribution en 2016, je vous avez dit que vous ne représentez rien dans ce pays. Vous étiez alors tout confiant de dénigrer le Président de la République. La suite m’a entièrement donné raison. Calmez vous aux prochaines élections présidentielles, vous n’aurez même pas 20 000 parrains, car encore vous ne représentez que vous même dans ce pays, Bolt Mbaye, le premier menteur.

El Malick Seck (Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès)

Les commentaires sont fermés.