Modern technology gives us many things.

Macky Sall, entre le marteau de ses alliés et l’enclume du peuple

L’état n’est pas un casino où tous les jeux de poker, de roulette russe, de yoyo, d’acrobatie et de jongleur sont permis mais une institution sacrée à préserver. Un pays sans un état fort devient une jungle voire une mafia. Il faut mettre un arrêt au désordre. Les multiples péripéties qui secouent le pays sont bien des signes de bombes à retardement qu’il faut maîtriser, neutraliser et désamorcer.
Il faut à trou prix sauver le général Macky coincé entre le marteau des alliés et l’enclume du peuple.

Où est le Benno Bokk Yakaar ?

benno siggil senegaalAvec la pénurie d’eau qui a secoué la capitale, le silence ahurissant de la Coalition Benno Bokk Yakaar est condamnable à tout point de vue devant cette question de souveraineté et de sécurité nationale.
En un an de gestion du pouvoir, le constat est que le Président n’a pas pu suivre le rythme que lui impose le temps. Temps qui ne lui a pas donné le temps de réaliser ambitions.

Où est la com de Macky ?

macky comOù sont passés journalistes repentis de Macky qui peuvent raconter des histoires, relater des faits mais qui ont du mal à sortir leur mentor du bourbier. A moins que çà ne soit pas à leur portée. Ils sont tous muets, ils ne prennent même plus la plume pour défendre leur chef.
Ils sont tous dépassés et laissent Macky Sall s’embourber seul.
Du temps de Wade, ces gens-là seraient sur les plateaux des radios et des télés pour dénoncer l’incurie du régime de Wade. Aujourd’hui, ils ont montré leurs limites et se taisent.
Aujourd’hui, ils évitent de l’ouvrir pour ne pas faire chuter la côté de  Macky tant les gens ne peuvent plus les supporter.
Ils l’ont tellement compris qu’ils sont aux abonnés absents.

Où sont les représentants du peuple ?

moustapha Diakhaté 2Franchement il y a des choses rebutantes comme il y a des gens rebutants dans ce pays. Comment imaginer que pendant que certains s’échinent à joindre les deux bouts, d’autres, qui sont non seulement grassement payés à ne rien foutre, se permettent de se les mettre gracieusement plein les poches du faite de leurs postures de députés. Et pendant qu’ils se partagent, sans vergogne aucune, les deniers de l’Etat, ils disent à leurs concitoyens de serrer la ceinture. Ces députés sont-ils aussi méritants que le reste de la population pour bénéficier d’autant d’avantages ? Ils ont été élus par le Peuple et les voilà qui se sucrent sur son dos par des dessous de tables en sus de leurs énormes salaires et privilèges. A vrai dire, le peuple ne sait plus à quel saint se vouer des faiseurs de loi qui pillent les deniers de l’Etat de façon éhontée en s’octroyant des privilèges par des voies détournées et de façon illégale. Vraiment, il y’a de quoi avoir de peur. Ces gens n’ont aucun respect pour les populations sénégalaises, pour ces gens victimes de la cherté de la vie, des coupures d’électricité, inondations et de la pénurie d’eau.
C’est dégoûtant de voir ces gens fraichement élus ne penser qu’à leurs privilèges, insouciants du vécu quotidien de leurs compatriotes

 

Où est l’APR ?

macky abcAucun homme du sérail n’a d’ailleurs pu convaincre dans le secteur qui lui est confié. Mais est-ce une raison pour se comporter en bûcheron.
Apparemment Macky n’aime pas voir ses camarades de parti.
La politique a ses raisons que la raison ignore. Frontalement confronté à l’exercice du pouvoir, Macky ne veut pas se laisser aller seul dans sa  » chute  » et ce sont ses amis qui paient le prix de son tempérament politique.
Après Me Alioune Badara Cissé, Mbaye Ndiaye, Madame Senghor, Marème Badiane, Aly Kotto Ndiaye, Abou Lô, Fatim Bâ, Mme Doucouré, El Hadji Hamidou Kassé, voici venu le tour de Mor Ngom.
Ainsi, Macky se retrouve tout seul parce qu’il a préféré s’entourer de d’opportunistes qui n’ont qu’un seul intérêt, c’est à dire le voir échouer afin de lui  voler son palais.
Le résultat est là, l’APR glisse tout doucement vers la pente raide et c’est parce qu’en un an de gestion du pouvoir, le chef de l’Etat  a pris un malin plaisir à s’éloigner du carré de ses fidèles et amis. Il les a rejetés, humiliés et voués aux gémonies.
Tel un apprenti au pouvoir, Macky Sall est en train de démanteler son parti l’Alliance pour la République (APR) avec l’abnégation d’un bûcheron.

Ça rouspète, ça caquette et ça s’inquiète dans son parti face à un président qui se comporte comme un « cowboy » vis-à-vis de sa famille politique.
C’est Macky qui est élu mais des guignols assoiffés de pouvoir et d’argent le conseillent, tirent les ficelles tout en lorgnant son fauteuil de président de la république.
A la vue de l’équipe qui entoure le chef de l’état, les observateurs avertis disent que Macky a épuisé ses cartouches.
Et ce sont là autant de problèmes qui rendent le règne de Macky chaotique.
Le rôle de Macky n’est  pas d’attendre la goutte d’eau de trop qui risquera inévitablement de faire déborder le vase pour mettre un terme au cirque.
Last but not least….

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.