Modern technology gives us many things.

Macky en costume à la plage et Marième mal coiffée à l’école

macky marième obamaDécidément nos présidents ont toujours un complexe vis-à-vis de leurs homologues occidentaux. Leurs épouses aussi ne savent pas comment faire. Elles sortent de ces fringues qui font penser aux friperies sorties toutes froissées des containers. A Gorée, notre île-plage, Macky était en costard au moment où Obama était en chemise. Mais le plus frustrant, c’était son épouse Marième Faye ! Une coiffure à la « Simpson » à l’école Matin Luther King.

Il faudrait quand même que Macky apprenne par cœur les règles protocolaires car le minimum est que quand on a un invité, qu’on le laisse d’abord passer au lieu de le devancer. Autre remarque, à vue d’œil, on a l’impression que le Président s’est payé sa veste et son pantalon à la friperie de Colobane, tellement ses épaulettes débordaient et son pantalon flottait de trop. Pour l’étape de Gorée, sous une chaleur accablante de presque 30 degrés, le Président Macky était habillé d’une trois pièces (chemise, costume et pantalon ; et il ne lui manquait que la cravate), là où son ami Obama était habillé d’une simple chemise blanche.
Deux questions méritent d’être posées: Où était le chef de protocole du Président et l’habilleur du Président Macky Sall ?
Venons-en à la Première Dame qui, comme d’habitude est toujours mal habillée et très mal coiffée. Ses talons très hauts avec son long boubou qui traîne peuvent entraîner une chute spectaculaire à tout moment
On a l’impression qu’elle confond les saisons, les temps, les températures, le palais, le marché et la plage.
Sur le plan protocolaire, elle a commis la même faute que son époux en devançant Mme Michelle Obama pour rentrer dans les appartements privés du Palais et s’est assise avant la Première Dame des USA. Pendant son discours au collège Martin Luther King, elle prononçait tellement mal qu’on avait des difficultés à la comprendre.
Quand on est Première dame, tous les détails sont importants: le verbe, l’habillement, la coiffure, les accessoires, la démarche, le sourire, les pleurs, les gestes, les faits, le déplacement, le regard etc…
Il est temps que le Président Macky Sall et la charmante Première Dame, Marième Faye Sall prennent au sérieux leur accoutrement. Et ce serait bien qu’ils aient tous les deux comme livres de chevet, des bouquins qui renseignement sur le protocole.
Cependant, l’étape de Gorée a eu une note positive ; car elle a permis aux habitants de l’île de serrer la main de Barack Obama et de l’approcher de plus près. Durant la visite de la maison des esclaves de Gorée, où, accompagné de son épouse Michelle et de ses deux filles Malia et Sasha, de l’émotion se lisait sur tous les visages de la famille Obama, surtout quand ils ont fait face à ‘la porte du voyage sans retour’.
Les deux filles du Président, très affectées, ont même versé des larmes derrière leurs lunettes noires fumées. N’est-ce pas le chanteur planétaire Youssou Ndour qui nous berçait dans une de ses belles chansons en disant : « déréte dou rére » (le sang ne se perd pas).

Djibril DIALLO/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.