Modern technology gives us many things.

Macky doit arrêter le cirque de la CREI : Le procureur tourne autour du pot

Le procès Karim Wade prend des tournures qui n’ont rien à voir avec le procès tant attendu par les Sénégalais.
Les attentes
Les Sénégalais ont cru que dès le jeudi 31 juillet, jour ouverture du procès, qu’on allait entendre les questions suivantes :
« Karim Wade, avez-vous logés 117 milliards logés au Sénégal, en France, à Singapour… ? »
« Comment les avez-vous eus ? »
« Prouvez-nous que ces ces biens sont illicites… ? »
Les dérives
Depuis l’ouverture du Procès, la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) n’a posé aucune de ces questions qui intéressent les Sénégalais. Elle s’est plutôt lancée dans un chemin tortueux qui est parsemé d’accusations sans preuves matérielles et de la présentation de témoins à charge sans aucune crédibilité. Une dérive qui explique l’amateurisme de la CREI qui dit attendre encore les commissions rogatoires de Singapour… ce qui est un énorme mensonge !
Où sont les 117 milliards ?
Ils ne sont nulle part parce qu’ils n’existent pas. Et la CREI a peur d’en parler. C’est pourquoi elle cherche à établir l’existence de créations de sociétés écrans par Karim Wade avec des prêtes-noms comme Bibo Bourgi et Cheikh Diallo. Et puisque Bibo Bourgi résiste au chantage de la CREI, Cheikh Diallo, menacé par le procureur sur une fraude à la nationalité, est le sujet parfait pour livrer son ami d’hier.
C’est ainsi que les 117 milliards ont été mis aux oubliettes. Si la CREI avait toutes les preuves d’un enrichissement illicite, les 117 milliards auraient déjà fait leur apparition avec des relevés de comptes bancaires, ou des photos d’immeubles et de voitures de luxe. Mais on ne voit rien ! Au contraire, le procureur fuit quand on parle de milliards… Mais au fait, où sont les bijoux de la défunte femme de Karim dont parlait la CREI ?
Sidy Niang pour xibaaru.com

1 commentaire
  1. Xeme dit

    Attends, rek. Il faudra du temps pour que les fanatisés comprennent. Pour le moment, on leur vide la haine du cœur à la petite cuillère. Ils ont servi de récipient pour la fabrique de haine, ils ont insulté, brulé des pneus, Feu et Sang pour 14 cadavres, ils ont voté. Il y a eu perte de pouvoir par Wade. Macky est arrivé, il a ramené tous les intérêts de la France perturbées par Wade. Alors fin de l’usage dont on s’est servi des fanatisés. On les prépare pour un autre usage, les pauvres outils.
    Aliou Sall dit: « Karim est un ami, il m’avait proposé un poste d’ambassadeur en 2011. J’espère qu’il sera bientôt libre ».
    Comment espérer qu’un voleur de 117 milliards soit libre ? Simple, Aliou Sall ne croit pas à ce vol de milliards. Il n’est pas seul. Macky n’y croit pas, Aliou Ndao n’y croit pas, Dansokho n’y croit pas (lui aussi espère que Karim soit libre, il l’avait dit à Koumpentoum), Henry Grégoire n’y croit pas, Cheikh Diallo n’y croit pas, etc. Et pourquoi le fanatisé y croit alors ? C’est parce que c’est un fanatisé. Il n’a pas de culture politique, alors il sera un outil pour les politiques. Et tant pis pour sa religion.

Les commentaires sont fermés.