Modern technology gives us many things.

L’université encore bloquée : les étudiants ne lâchent rien et le ministre ne recule pas…

mary teuw niane 2La négociation en vue de trouver une sortie de crise entre le ministre de l’enseignement supérieur et la Coordination nationale des étudiants du Sénégal a été un échec hier jeudi et chaque partie a campé sur sa position. Lors de cette rencontre qui a duré près de 15 heures d’horloge, la présence du rectorat de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et de celle de la Fédération nationale des parents d’élèves du Sénégal n’ont rien changé. Et tout se bloque lorsqu’on évoque les frais d’inscription.

Les frais d’inscriptions qui bloquent

Ces coûts s’établissent ainsi : 25000 francs pour la 1ère année, 30.000 francs pour la 2e année, 35.000 francs en licence, 50.000 francs pour le Master 1, 60.000 francs pour le Master 2 et 75.000 francs pour le Doctorat. Et le top des frais d’inscriptions est celui des internes des hôpitaux en formation qui avec les réformes universitaires ont vu leurs frais d’inscription varier entre 500.000 et 800.000 FCFA.

 

Interpellé sur les négociations, le ministre de l’enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, a indiqué que les étudiants n’ont pas reculé encore moins le gouvernement. Le gouvernement et les étudiants sont en désaccord sur le relèvement des frais d’inscription et les critères d’attribution des bourses, deux recommandations phares issues des concertations sur l’avenir de l’enseignement supérieur. Les étudiants et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vont se retrouver vendredi à partir de 10 heures pour essayer de trouver une issue qui permettra la reprise des cours.

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.