Modern technology gives us many things.

Liquidation de Mauritania Airways : le rapport qui accuse la Tunisie de détournement de plus de…

mauritania airwaysDans le cadre de la faillite de la compagnie aérienne Mauritania Airways, l’un de ses actionnaires minoritaires, le groupe mauritanien Bouamatou met aujourd’hui en cause Tunisair et dénonce un détournement supposé de plus de 8 millions d’euros.

Un an après la mise en liquidation judiciaire de Mauritania Airways, l’un de ses actionnaires minoritaires, le groupe Bouamatou SA, met lourdement en cause l’ancienne direction, détachée par Tunisair, révèle l’agence de presse locale. Se basant sur un rapport d’audit du cabinet français Gaudino, qui dévoile les aspects les plus frappants, le groupe Bouamatou estime que ces anciens dirigeants tunisiens auraient empoché indûment par le biais d’une société écran suisse (JetClub) 8,3 millions d’euros sur la location d’un Airbus A320 à Mauritania Airways.

Tunisair réfute

Des éléments que la nouvelle équipe dirigeante de Tunisair réfute en avançant un contre-rapport réalisé par le cabinet Fidal, dont Jeune Afrique n’a pu avoir copie. 

En tant qu’ancien président du conseil d’administration de Mauritania Airways, Mohamed Debagh a été placé en prison par la justice mauritanienne pendant trois mois. Il en est sorti le 9 mai dernier. Il estime aujourd’hui que son incarcération était liée à une offensive de l’Etat mauritanien contre le groupe Bouamatou dans son ensemble. Le numéro deux du principal groupe privé mauritanien annonce aujourd’hui vouloir « dénoncer les abus des gestionnaires de l’époque, récupérer les commissions perçues sur le contrat JetClub, passé en toute opacité, et amener Tunisair à combler le passif de Mauritania Airways ».

Les commentaires sont fermés.