Modern technology gives us many things.

L’inspecteur de l’OCRTIS en taule : comment il a été balancé…

L’agent de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants(Ocrtis), Ibrahima Dieng, a passé sa première nuit en prison. Il est poursuivi pour trafic international de drogue, blanchiment de capitaux et association de malfaiteurs.
L’agent Ibrahima Dieng a participé certainement à plusieurs arrestations de supposés ou de vrais trafiquants de drogues. Hier, c’est à son tour de faire face au doyen des juges. Apres plusieurs heures d’audition, Ibrahima Dieng a été déféré au parquet de Dakar pour trafic international de drogue, blanchiment de capitaux et association de malfaiteurs. Ce sont ces trois motifs retenus contre le brigadier Ibrahima Dieng avec ses complices. Il s’agit de la dame Awa Thiam et Lemou Touré Gaye. Tout est parti d’une dénonciation faite auprès de la section de recherche de la gendarmerie qui a lâché ses hommes pour enquê- ter sur cette affaire. Les éléments du Groupe d’observation et de surveillance, communément appelé «Gos», se saisit de l’affaire. Leurs investigations les mènent à l’une des baronnes de la drogue à Dakar, Awa Thiam. Très vite, elle est arrêtée avec sa mère Lémou Touré Gaye. Plus tard, Ibrahima Dieng, brigadier de police en service à l’Office central pour la répression du tra- fic illicite des stupéfiants (Ocrtis), placé à la tête de ce réseau de trafic de cocaïne, est arrêté. On accuse ce trio d’être au cœur d’un trafic intense de drogue dure à Dakar, en prove- nance de la Colombie via le Brésil et la Guinée-Bissau. Selon les enquêteurs, Ibrahima Dieng «détourne la drogue saisie dans le cadre de ses fonctions d’agent d’Ocrtis afin de la remettre à sa comparse Awa Thiam par le biais d’un certain Georges qui en fai- sait une activité mercantile. Le produit de cette vente fait l’objet d’un partage entre les différents acteurs au détriment de l’Etat du Sénégal. L’homme, en question aurait gagné la confiance de ses supérieurs quand le commissaire Abdoulaye Niang était aux com- mandes. Mais dès l’arrivée de Keita, il a été écarté par ce dernier de ses hommes de confiance. Y avait-il du laisser- aller à l’époque où le commissaire Abdoulaye Niang était à la tête de cette structure poli- cière ? En tout cas, cette arrestation ne surprend guère le commissaire Keita.

Source Rewmi

Les commentaires sont fermés.