Modern technology gives us many things.

Les joueurs de Dagana bloqués faute de moyens : Oumar Sarr les oublie, Mankeur les sauve

mankeur oumar sarr 1On se demande bien si la ville de Dagana a un maire soucieux des problèmes de ses concitoyens. Au Moment où le maire de Dagana, Oumar Sarr, se bat pour justifier des biens illicites de Karim, Aïda Ndiongue et autres, évalués à plusieurs milliards de nos francs, les joueurs de sa ville se retrouvent bloqués à Fatick parce qu’ils n’ont même pas de quoi se payer le transport pour rentrer après un match de football.

L’A.S.C. Dagana, l’équipe du Walo qui s’était rendu hier samedi à Fatick pour jouer un match de ligue 2 contre l’équipe de la ville du Président de la République, était restée bloquée après le match, faute de moyens financiers. Face au refus du chauffeur du car qui ne voulait pas transporter l’équipe pour le retour sans argent, les responsables de l’A.S.C. Dagana ont essayé en vain de joindre l’édile de leur ville. C’est ainsi que l’un d’entre eux a eu l’idée de joindre un proche du Ministre des Affaires Etrangères, Mankeur Ndiaye, natif de la ville qui se trouve en ce moment même à plus de 6000km de Dakar. Le ministre est à Addis Abeba, la capitale de l’Ethiopie. Mis au parfum par téléphone, Mankeur, par l’intermédiaire d’un ami, leur a envoyé séance tenante la somme de 500 000 francs. Ce n’est pas la première fois qu’il vole au secours de cette équipe. Un dirigeant nous signale qu’il leur avait permis de s’affilier à la fédération de football en leur donnant de l’argent pour l’engagement à quelques heures de la clôture des affiliations. Mankeur Ndiaye a encore prouvé qu’il est très attaché à sa ville Dagana.

Mais où est donc Oumar Sarr, le Maire de la ville ? Où est Aïda Ndiongue la milliardaire pour qui Oumar Sarr et quelques personnes ont organisé une marche qui a été un fiasco ?

Mais cette fois, les concitoyens du maire ont retenu la leçon et les jeunes lui donnent rendez-vous le 29 juin, date des élections municipales.

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.