Modern technology gives us many things.

Les droits de l’homme menacés au Sénégal ? Macky atteint du syndrome Wadien ?

macky wade sermentEn 2000, Wade est arrivé en héros pour délivrer le Sénégal de 40 ans d’un socialisme vieillissant, ankylosé et dégradé. Le grand Wade avait été même plébiscité à 94,% par le référendum de 2001 afin d’obtenir l’approbation de la nouvelle constitution qui a ouvert la voie aux élections législatives anticipées d’avril 2001. En 2002, Wade était toujours aimé même si la tragedie du JOOLA le 26 septembre 2002, avait écorné sa réputation d’homme d’Etat. Mais la prise en charge des victimes et les limogeages du premier ministre et du ministre des forces armées avaient recollé les morcé et rehaussé l’aura dont bénéficiait toujours le Chef de l’Etat Wade. Et Cela jusqu’en 2004 où aidé d’un ministre de l’Intérieur nommé Macky Sall, Wade se débarrassa de son n°2, Idrissa Seck. Wade se voyait plus grand que tout et menaçait tout sur son passage. Talla Sylla agressé, un an plus tôt, le 05 octobre 2003, La Raddho dénoncé comme une ONG politicienne et Amnesty International était devenu indésirable. Wade avait perdu le sens des réalités, ne tolérait pas la contradiction, faisait des actions à l’emporte-pièce, et était obsédé par sa propre image : C’est le syndrome d’hubris. La maladie des hommes au pouvoir. Mais il a fallu à Wade 3 ans de pouvoir avant d’être atteint de cette boulimie du pouvoir.

 

En 2012, Macky arrive au pouvoir. Ce n’est pas le fruit d’un hasard. Le peuple voulait sanctionner les abus de pouvoir de Wade. Alors même si un chat s’était trouvé au second tour contre Wade, alors la république du Sénégal serait aujourd’hui un état félin.  Donc Macky représente la victoire d’un peuple souverain.

Mais en une année, on aura tout vu.

 

Son n°2 évincé après 7 mois de pouvoir.

Les inondations non maitrisées.

Les sinistrés encore dans la rue.

Les prix des denrées ne diminuent pas.

Le retour des délestages.

Les loyers toujours trop chers.

Les demandes sociales oubliées

Le discours politique envahissant

La traque des biens invisibles

Emprisonnements tous azimuts

Et la liste est encore longue…Très longue. Et le pis c’est qu’aujourd’hui Macky et son entourage ne répondent pas du tout aux préoccupations des populations. Mais par contre quand on parle du pouvoir alors les lieutenants et seconds couteaux sortent de leur mutisme. Ils ont mis à l’écart toutes les demandes sociales pour traquer Bara Gaye, limoger Codé Mbengue et s’attaquer à Amnesty international.

Le ministre de la Justice, Aminata Touré, a adressé une lettre-dénonciation au Secrétaire général d’Amnesty International, Salil Shetty, contre Seydi Gassama. Elle accuse Seydi Gassama de faire de la politique politicienne comme Wade avait accusé Alioune Tine et la Raddho 4 ans après son accession au pouvoir.

Wade a supporté le Sénégal pendant 3 ans avant de se perdre dans les méandres du pouvoir. Mais Macky, en une année, croule déjà sous un Sénégal lourd.

Et si être président du Sénégal était trop lourd pour « cor Marième » ?

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.