La classe politique vient de boucler une semaine de campagne. Il y a eu beaucoup de cinéma auquel les citoyens sénégalais ont été obligés d’assister. Il faut dire que les hommes politiques avaient commencé à faire preuve de générosité opportuniste durant le mois de Ramadan avec des dons tous azimuts aux populations. Elle se poursuit avec l’ouverture de la campagne sous d’autres formes.

Commençons par le camp du pouvoir qui, depuis quelques semaines, a entamé une série d’actes de bienfaisance opportunistes. Le Président Macky Sall au premier chef, les apéristes ont actuellement comme exercice favori : financements de femmes, dons de toute sorte, réfection d’édifices religieux, inauguration à la chaîne… Des actions qui auraient pu avoir leur pesant d’or si elles étaient désintéressées. Qu’est-ce qui empêchait ces « bons Samaritains » de venir plus souvent au secours des populations pendant toutes ces années ? Si le régime espère gagner la sympathie des Sénégalais par ces gestes, c’est peine perdue. Personne n’est dupe et l’opposition a bien raison de crier à l’achat de conscience.

Toutefois, celle-ci n’est pas du tout indemne de reproche. Si le camp du pouvoir dispose de ressources financières bien plus considérables que celles de l’opposition, cette dernière se discrédite en tombant dans le piège de l’excès. Quand le président du Grand parti, Malick Gakou, patauge dans les eaux stagnantes occasionnées par les premières pluies qui se sont abattues sur Dakar et sa banlieue ou quand le leader de l’Alliance pour la citoyenneté emprunte un bus Tata pour parler aux populations, cela frise le ridicule.

Qu’est-ce qui les a retenus jusque-là de montrer leur solidarité aux populations ? Il y a toujours eu des inondations à Dakar, aucun d’eux n’a jamais songé à s’aventurer dans les eaux. Les bus ont toujours été bondés, aucun politicien ne s’est jamais intéressé au sort des passagers des transports en commun. Alors pourquoi maintenant ? Si c’est pour être bien vus des électeurs, eh bien c’est raté ! Leur manège prête juste à sourire ou à rire aux éclats, rien de plus…

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Le régime est aux abois , les dons intéressés et les achats de conscience ne passent plus au niveau des sénégalais ( très souvent ils appliquent la »LA LOI DE MADIOR DIOUIF : prenez ce qu’on vous doone et voter pour qui vous voulez)
    Le package « Réalisation de Macky » n’emballe pas les électeurs qui ont décidé de sanctionner la 12e législature , la plus nulle de l’histoire du Sénégal. Aucun mackyage n’arrivera à les divertir

Comments are closed.