Coalitions

Coalitions – En direction des élections législatives de juillet prochain, l’on a constaté que l’opposition sénégalaise est divisée même si elle reste soudée dans le combat contre les dérives du régime. Si elle s’était regroupée autour de Mankoo Wattu Senegaal, elle s’est ensuite muée en Mankoo Taxawu Senegaal qui regroupe le Rewmi d’Idrissa Seck, le Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade, la Convergence démocratique Bokk Gis Gis de Pape Diop, du FSD/Bj de Cheikh Bamba Dièye, de And Dolel Khalifa Sall du maire de Dakar, la liste est loin d’être exhaustive. L’on note ainsi que des partis et mouvements qui faisaient partie de Manko Wattu se sont retirés pendant d’autres sont venus y adhérer.

Ainsi, on a vu Initiative 2017, portée par le maire des Parcelles assainies, Moussa Sy, Cheikh Bamba Dièye, Khalifa Sall et Me Aïssata Tall Sall, qui s’est vu écarté de la coalition pendant qu’elle était en deuil avec le rappel à Dieu de sa maman, entre autres. L’ancien inspecteur des impôts et domaines et l’ex-Premier ministre étaient tous les deux dans Mankoo Wattu Senegaal mais ils ont décidé de quitter pour former une coalition avec d’autres partis et mouvements citoyens. Les leaders Garmis dirigée par le Pr Malick Ndiaye, Ousmane Faye du PSDR/Jant bi et de Abdoulaye Mamadou Guissé du Mouvement culturel pour la salut du Séngal « Fulla ak Fayda » y étaient également avant de former une autre coalition. Il y a aussi Farba Senghor et Pape Samba Mboup ont aussi créé Mbolom WADE pour aller aux Législatives. Il y a également celle dénommée la 3e voie avec Cheikh Tidiane Gadio du Mpcl, Abdoulaye Baldé de l’Ucs, Ipd, Ligueyal Askan wi, Parena, Apdr, Case, Ifana et mouvements affiliés, etc.

Malgré ce bloc, les départs enregistrés par Benno Bokk Yakaar et la crise qui mine le parti au pouvoir, le camp présidentiel se dit nullement préoccupé. A les en croire, l’opposition sénégalaise manque de leadership et ne dispose pas de programme susceptible d’intéresser les Sénégalais. Aussi, c’est avec ironie qu’ils évoquent la nouvelle coalition Mankoo Taxawu Senegaal. Certains l’assimilant à une canne sur laquelle s’appuie l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade qui continue de nourrir son projet de dévolution monarchique.

PARTAGER