Modern technology gives us many things.

Le palais dans la tourmente : Wade arrive en jet privé avec des milliards !

Quant à l’arrivé de Me Wade sur la terre sénégalaise, c’est mystère et boule de gomme. Cependant d’après nos sources, Gorgui prépare ses dernières valises.
wade 6Me Wade rumine une colère noire qui semble signifier que la vengeance est un plat qui se mange froid et attend juste le moment propice pour atterrir sur le tarmac de l’aéroport LSS à bord d’un jet privé mis à sa disposition par un prince arabe. C’est une exclusivité de xibaaru.com…
Voici la déclaration de l’homme qui veille sur l’ancien chef d’état “Me Wade mougui gneuw dal si kaw Macky “. Ces propos de l’homme qui veille sur le vieux jour et nuit empêcherait le palais de fermer l’œil.
L’ancien président Abdoulaye Wade serait dans un état second dès qu’il a su que son fils Karim restait encore six mois derrière les barreaux de la prison de Rebeuss. Le placement à nouveau sous mandat de dépôt de Karim Wade a mis son père hors de lui. Selon toujours notre source logée dans les chaussettes de Gorgui, Me Wade a juré de se faire entendre prochainement. Viviane prépare le terrain depuis son arrivée à Dakar et renseigne son époux minute après minute.
Malgré la forte pression de certains chefs d’Etat qui veulent éviter des troubles au Sénégal, le vieux ne veut plus rien entendre si ce n’est la libération de son fils.
Me Abdoulaye Wade compte lancer la grande offensive dès sa descente d’avion. Il a peut être compris plus que jamais qu’il fallait déclarer la guerre pour sortir son fils de l’enfer. A coup sûr les semaines à venir nous réservent des surprises dignes d’un film Western.
Très remonté, Wade aurait balancé: ” Macky m’a poignardé, trahi et s’acharne maintenant sur mon fils, je me ferais entendre une fois à Dakar “. Une chose est sûre, l’ancien chef d’État est dans tous ses états à tel point que son médecin traitant se serait inquiété le week-end dernier.
Actuellement, l’ex président a amassé un trésor de guerre pouvant l’aider à mener à bien son combat pour la libération de son fils. Abdoulaye Wade a rencontré ses amis arabes très généreux qui ont dégainé sans compter pour le soutenir.
Wade qui avait tissé lors de ses deux mandats d’énormes réseaux est loin de le regretter tellement il s’est refait une bonne santé financière.
Maintenant que l’ancien super-ministre est complètement entré en rébellion contre les magistrats de la CREI, le combat risque d’être spectaculaire.
Preuve que l’heure est grave, Karim Wade montre des signes de nervosité et d’énervement, lui qui jusque-là  se montrait en homme calme, résistant et courageux face à l’épreuve de la privation de sa liberté.
L’homme Karim, traité de tous les noms d’oiseaux hier, jouit d’un capital de sympathie galopant.
Qui a volé, qui n’a pas volé : motus et bouche cousue

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.