Modern technology gives us many things.

Le ministre de l’Intérieur n’est pas à la hauteur : il met le Sénégal en danger

Xibaaru fait son travail malgré les critiques et les menaces de certaines autorités sinon des plus hautes qui veulent faire croire que la rédaction de xibaaru ne diffusent que des informations tendant à accuser la Présidence ou la Primature. Aujourd’hui, le site est en mesure de vous dire que les frontières sénégalaises sont poreuses malgré leurs fermetures avec les pays touchés par le virus Ébola. Plus d’une trentaine de guinéens ont été interceptés, pas par nos forces de l’ordre, mais par des villageois. Ils ont arrêté des personnes venant de la Guinée voisine entassées dans des camions. Et notre reporter sur place Adama Diaby a démontré l’incapacité du ministre de l’Intérieur à assurer la protection de nos frontières contre un mal qui peut décimer toute la région de Kédougou en moins d’un mois. Pourquoi et comment ces personnes ont pu franchir la frontière. Notre reporter nous fait un compte rendu…
« Sénégal No Wélli », « Sénégal Nex Naa »
Malgré, l’interdiction des autorités administratives faisant état de la fermeture des frontières avec la guinée Conakry jusqu’à nouvel ordre, beaucoup de guinéens continuent à violer cette réglementation. Pas plus tard que ce samedi 1er Novembre 2014, les habitants de Samécouta ont interceptés une trentaine d’entre eux tentant de se rendre à Kédougou.
Entassés comme des sardines dans un véhicule, ils ont réussi à échapper au contrôle des forces de sécurité déployées sur le long des frontières. C’est à Samécouta, village situé à environ 9 Km de Kédougou qu’ils ont été interceptés et dénoncés par la population. Aussitôt après, les forces de sécurité ont procédé à leur acheminement jusqu’à la frontière. Compte-tenu des principes de respect de leurs droits, nous avons jugé nécessaire de ne pas divulguer de photos de ce rapatriement.
Il urge dès lors d’assister les forces de sécurité en matériels et équipements de protection car elles sont souvent exposées à divers dangers.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.