Modern technology gives us many things.

Pénurie d’eau: “Le ministre de l’Hydraulique doit être limogé” selon…

pape diouf 2La pénurie d’eau va faire des victimes car les populations réclament la tête des coupables. Mais pour le MSU, les responsables sont tous désignés et doivent être limogés : « Le MSU France réclame le limogeage immédiat du Directeur de la SDE, de la Sones, du Ministre de l’Hydraulique et demande la mise sur pied d’un comité transitoire composé d’experts qualifiés pour gérer cette crise ».

Dans une déclaration parvenue à la rédaction de xibaaru, le MSU-France propose une nouvelle approche de la Gestion des Eaux au Sénégal et apport ses solutions. Mais avant tout, il va falloir limoger le ministre de l’hydraulique et les DG de la Sones et de la SDE…Déclaration du MSU

 

FACE AU DRAME LIE A LA PENURIE  D’EAU : LE MSU FRANCE PROPOSE UNE NOUVELLE APPROCHE

 

Il est connu de tous que les hommes connaissent des maladies durant leur existence. C’est pour cela qu’il existe autour de nous des hôpitaux et mieux des organismes de prévoyances dont l’objectif est de prévenir, anticiper et guérir les maux  qui touchent les êtres humains.

 

Ce qui est vrai pour les individus  l’est tout autant pour les sociétés humaines. Aujourd’hui, le Sénégal est hanté par une pénurie d’eau, d’une ampleur inouïe.

 

Cette pénurie qui affecte actuellement plusieurs quartiers de Dakar, risque si on n’y prend garde de plonger les populations dans le désespoir complet, d’accentuer le sentiment d’abandon et d’engendrer une crise sans précédent dans notre pays.

 

Actuellement,  l’approvisionnement en eau potable est devenu un véritable casse-tête pour une majorité de sénégalais. Une situation choquante à plus d’un titre alors que nous sommes au XXIème siècle.

 

Le M.S.U France rappelle que dès l’accession du Sénégal  à l’indépendance en 1960, le Premier Ministre de l’époque Mamadou Dia avait senti le rôle stratégique de l’eau potable et l’avait nationalisé. Jusqu’en 1996, la Société nationale d’exploitation des eaux du Sénégal (SONEES) était une entreprise prospère qui faisait des bénéfices et fournissait de l’eau et dont la qualité était au-dessus de tout soupçon.

 

En novembre 1996, contrairement à tout principe de la science économique, l’autorité politique de l’époque a procédé à la privatisation de la Société nationale d’exploitation des eaux du Sénégal (SONEES). Cette dernière a été divisée certes en trois parties: la SONEES, la SDE, l’Office nationale de l’assainissement du Sénégal (ONAS).  Reconnaissons en toute objectivité, que pendant cette période, Mr Abdoulaye Makhtar DIOP, en sa qualité d’ancien Directeur de la SONEES, était l’un des rares à se prononcer contre une telle option.

 

Selon les dires de l’actuel directeur de la SDE, la pénurie d’eau  est due à l’éclatement d’un tuyau.

Si cette hypothèse est vérifiée et validée, cela signifie deux choses:

1°) Le réseau de distribution d’eau connaît beaucoup de tuyaux vétustes. Il va falloir les remplacer si non la pénurie va perdurer dans l’avenir.

2°) Quel est le type de tuyaux qui a été installé ? S’agit-il de tuyaux en FONTE CIMENT ou en FONTE ACIER?

Depuis longtemps, le M.S.U France a mis en garde contre les tuyaux en FONTE CIMENT.  Car, si ces derniers ne coûtent pas cher, ils ne supportent pas une  forte pression de l’eau. Leur durée de vie est trois fois plus faible que les autres types de tuyaux.

 

La solution passe par plusieurs étapes:

1°) exiger de la SDE le strict  respect du cahier de charges de l’Etat, à savoir assurer la disponibilité immédiate, sans discontinuité de l’eau à tous les usagers et consommateurs.

2°) Fournir une eau potable de qualité, pour éviter l’apparition de certaines maladies, voir la propagation d’épidémies.

 

Compte tenu de la croissance démographique, le déficit de l’eau doit désormais être anticipé.

Pour parer à cela, il faut :

1°) Etudier la possibilité de diversifier les sources de production d’eau.

2°) Multiplier, encourager, et explorer les recherches sur l’eau.  Il faut  mettre l’accent sur  la partie assainissement de l’eau.

 

Pour cela, le M.S.U.France exige la création d’un Institut National de l’Eau au Sénégal. La catastrophe que connaissent les Sénégalais à ce jour aurait pu être évitée puisque semble t-il , des techniciens de l’usine KeurMomarSarr avaient sonné l’alerte bien avant l’incident.

 

Si jusque là les sénégalais ont eu à souffrir des délestages, de la cherté de la vie, de la flambée des denrées de première nécessité, du chômage des jeunes, de la crise de l’éducation, l’enjeu de cette pénurie d’eau, se situe désormais en termes de santé publique.

 

Le MSU France exige que les responsabilités soient situées et demande qu’une instruction soit ouverte pour négligence coupable, incompétence et mise en danger de la vie d’autrui.

 

Le MSU France réclame le limogeage immédiat du Directeur de la SDE, de la Sones, du Ministre de l’Hydraulique et demande la mise sur pied d’un comité transitoire composé d’experts qualifiés pour gérer cette crise.

 

Le MSU France fait remarquer que lors de la formation du nouveau gouvernement, il avait demandé un réajustement de la communication gouvernementale marquée par une cacophonie généralisée.

 

Le MSU France constate qu’aucun enseignement des erreurs passées n’a été tiré par ce nouveau gouvernement, qui, non seulement a tardé à prendre la mesure de la gravité de la situation et à réagir de façon idoine, mais également multiplie les déclarations contradictoires, signe d’un aveu d’impuissance.

 

Gouverner, c’est prévoir : c’est pourquoi le MSU France ne saurait se satisfaire des déclarations fatalistes du gouvernement tendant à justifier cette pénurie d’eau par la fatalité.

 

Le MSU fait remarquer que nos  compatriotes n’ont pas élu un Président pour observer ou annoncer une fatalité, mais agir concrètement et  répondre aux attentes des sénégalais.

 

LE MSU France conclut qu’il est désormais  grand temps que ce gouvernement soit au service exclusif des citoyens.

 

Fait à Paris le 23 septembre 2013

 

Sidy FALL COORDONNATEUR General MSU FRANCE

I mail: msufrance@hotmail.com

Les commentaires sont fermés.