Modern technology gives us many things.

La rupture de Macky : voyages, discours et décorations…Du déjà vu chez un certain Wade wax waxeet.

macky bartoloneWade est parti le 25 mars 2012. Le peuple sénégalais, heureux de croire à la rupture annoncée par celui qui venait d’être élu, s’attendait à trois choses prioritaires : la satisfaction de la demande sociale en premier lieu, ensuite l’assainissement des finances publiques qui passe obligatoirement par une réduction du train de vie de l’Etat et enfin, le recouvrement des biens mal acquis.

14 mois plus tard, c’est le refrain tant entendu et tant écouté entre 2000 et 2012 qui est continuellement ressassé. Entre les nominations en catimini de proches et les promotions d’amis, il y a les ‘mackillages’ de lois, des marchés publics et de certaines libertés.

Macky fait tout à l’envers. La demande sociale est reléguée au dernier plan. Il commence par les recouvrements des biens mal acquis, un chemin flou, inconnu, long et parsemé de dérives judiciaires. C’est Macky dans le maquis.

Macky se maquille et maquille son opposition. Il maquille son entourage, certains journalistes autrefois bios et naturels, les partenaires et…surtout la maison mère qui est la France…

Un procédé qui nous rappelle sans doute le maître des maîtres, Me Wade qui a décoré dans l’enceinte de la résidence du Sénégal à Paris, Villepin, Bernard Kouchner et même Michel Roussin, ancien ministre français plusieurs fois mis en examen.

wade décoreLa dictée préparée

C’est la dictée préparée par Wade Wax Waxeet. L’ancien président, Abdoulaye Wade, a multiplié les séances de décorations tous azimuts des personnalités occidentales pour se faire plaisir et entretenir une classe politique française. Wade a même décoré un certain Sarkozy en présence de son homologue qui était en apprentissage, Macky Sall. (Photo Wade décore Sarkozy)

Et Macky s’engouffre aussi dans cette brèche…Lu pour vous

Sur le blog du président de l’Assemblée nationale française, www.claudebartolone.net du 04 juin 2013, donc hier, on pouvait lire sous le titre ‘Remise de la Grand Croix de l’ordre national du mérite du Sénégal’,

« Cet après-midi, j’ai été décoré de la Grand Croix de l’ordre national du mérite du Sénégal par le Président de la République sénégalaise, Macky Sall.

Cette distinction m’honore autant qu’elle honore l’amitié entre nos deux peuples. Je suis fier de voir que ce beau rituel républicain persiste pour symboliser l’union entre deux pays et participer au renforcement de nos relations diplomatiques ».

Signé Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale française.

Une dictée bien préparée pour les sénégalais qui attendent la rupture. Au lieu de cette dernière, on sert au 13 millions de sénégalais du réchauffé, plusieurs mois après.

Macky voyage mais ne ramène rien de concret au moment où le voisin burkinabé et même l’équato-guinéen taxé de dictateur, Teodoro Obiang Nguéma, attirent des investisseurs. Le président Ouattara a su aussi bien tirer profit de son séjour au Japon. La Côte d’Ivoire a obtenu une enveloppe d’un milliard de dollars US, soit 500 milliards de Fcfa afin d’atteindre ses objectifs autour du thème, ‘‘Main dans la main, avec une Afrique plus dynamique’’.

Mais Macky revient les mains vides et préfère décorer, selon la méthode Wade, des personnes insignifiantes dans la résolution des demandes sociales de son peuple.

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.