kédougou gendLa compagnie de gendarmerie de Kédougou vient de boucler une opération d’assainissement et de sécurisation des sites d’orpaillage de la région.

Une importante quantité de produits chimiques, des armes à feu  et des boisons périmées ont été saisis, plusieurs individus interpellés.

Dans la région de Kédougou, la prolifération des sites d’orpaillage traditionnel draine des milliers et des milliers de personnes

L’insécurité est le dénominateur commun de tous les fléaux qui sévissent dans la plupart  de ces sites .Ainsi la gendarmerie organise-t-elle de fréquentes opérations de sécurisation et d’assainissement.

La dernière en date vient de se terminer.

« Ces opérations s’inscrivent dans les aspirations du haut commandement de la gendarmerie et visent à recadrer les citoyens  dans le dispositif d’intervention de la gendarmerie » a souligné Lieutenant Ousmane Diop, commandant de la compagnie de gendarmerie de Kédougou.

Kédougou, région particulière

kédougou gend diop« Cette région minière draine des milliers et des milliers d’individus de différentes nationalités. C’est ce qui pousse périodiquement la gendarmerie à effectuer des opérations de sécurisation et d’assainissement. Sur instruction de nos supérieurs, nous assurons la sécurisation de toute la région de Salémata à Guémédjé, de Saïensoutou à Kayan  et Kayan Salémata » a ajouté le lieutenant Diop.

La compagnie de Kédougou est souvent renforcée par les escadrons de Tambacounda, de Kédougou et par un détachement du groupe d’action d’intervention rapide du GIGN.

Le bilan est positif

« Nous avons saisis des armes à feu, de la boisson périmée, des produits prohibés (du cyanure, du mercure, de l’acide nitrique, de l’acide sulfurique), des détonateurs, des explosifs… Ces produits chimiques posent un grand problème à la région de Kédougou avec la possible contamination des eaux. C’est un très grand danger pour les animaux d’élevage » s’indigne le lieutenant Diop.

 Il reviendra à la charge pour dire « Nous allons répéter ces opérations .le commandant de a fait de Kédougou une priorité, ils nous renforcent en éléments soient avec l’escadron de Tambacounda  et le groupe d’action rapide ».

La gendarmerie a mis tous les moyens pour réussir cette opération 175 hommes ont été mobilisés et 16 véhicules. Plusieurs individus ont été interpellés pour diverses infractions. L’enquête suit son cours.

Pour circonscrire le grand banditisme et le terrorisme il existe  une  trijonction entre le Mali, la Guinée Conakry et le Sénégal. Au sommet de la hiérarchie des actions sont en train d’être menées  pour mieux assurer la sécurité des populations. A la base, la compagnie de gendarmerie collabore parfaitement avec les commissaires de la police frontalière des pays frères.

Kédougou reste une priorité

kédougou exploLe haut commandement est en train de faire de son mieux pour apporter le soutien nécessaire aux hommes de terrain en vue de l’assurance d’une meilleure sécurité pour les habitants de Kédougou.

 A Kénioto, les travaux de construction d’une base de l’escadron de la gendarmerie sont en cours de réalisation. Pour assurer un bon maillage du territoire de la région, des détachements ont été installés à Diakhaling, Sambaranbougou, et à Sounkounkoun.

Les populations  appréciant à juste valeur l’action de la gendarmerie nationale sont de plus en plus engagées à jouer leur partition en renseignant les forces de sécurité pour minimiser les failles dans les permanentes opérations de sécurisation déroulées par les hommes en bleu.

 Reste à savoir si les responsables de la gendarmerie nationale vont tolérer que les produits chimiques comme le cyanure  qu’ils combattent présentement  dans les sites d’orpaillage soient stockés  à Kénioto non loin de la base de l’escadron en chantier, dans un site que le conseil municipal de Kédougou veut octroyer à la CSTT-AO.

 

Adama Diaby Kédougou xibaaru.com

PARTAGER