Benoo Bokk Yakaar

Les femmes de Benoo Bokk Yakaar   déplorent  la façon dont les femmes de Mankoo Taxawu Sénégal  ont procédé mardi dernier  pour demander la libération du maire de Dakar, Khalifa Sall.

En conférence de presse,  Ndeye Mariéme Badiane de l’APR et ses camarades ont dénoncé avec la dernière énergie le fait que ces femmes manifestent devant le ministère de de l’intérieur.  « Le rôle de la femme, ce n’est pas de se coucher sur le goudron. C’est un comportement irresponsable pour des femmes qui se disent leaders et qui ont l’ambition d’exercer le pouvoir », a soutenu Mme Badiane. Cette dernière d’ajouter que si elles étaient courageuses, elles allaient faire comme les Femmes de Nder.

Cette dernière de rappeler les partisans de Khalifa Sall qui réclament de meilleures conditions de détention du maire de Dakar  à la raison. Pour elle, ces derniers veulent faire de lui un détenu VIP: « Il y’en a qui réclament le téléphone pour lui, une mosquée… pour lui, comme s’il y avait deux poids deux mesures. Tous les prisonniers du Sénégal sont sur le même pied », a-t-elle  indiqué.

Adji  Mbergane Kanouté, vice-présidente de l’association des femmes de Benno Bokk Yakaar d’enfoncer le clou. Selon elle, l’opposition n’a pas de programme. « L’opposition avait un programme qui s’appelait ‘libérez Karim’, maintenant, ils ont un autre programme qui est ‘ libérez Khalifa sall’, pour dire, simplement, que l’opposition n’a aucun  programme profitable au peuple  Sénégalais ». Mme Kanouté  a déploré, dans la foulée, le fait que les leaders de Mankoo Taxawu  Sénégal aient   félicité ces femmes qui manifestaient : « Quand on les voit féliciter ces femmes,  les applaudir , nous sommes sidérées parce que le rôle d’un leader politique ou d’un chef de parti se doit d’avoir un comportement responsable et dans ce cas, les leaders de Mankoo devraient bénéficier d’un renforcement de capacité pour savoir comment manager et comment diriger des hommes et des femmes ».

PARTAGER