Modern technology gives us many things.

Khaf et Cie exclus du PS : le problème n’est pourtant pas réglé

Le conflit qui subsiste depuis des mois au Parti socialiste vient de connaître, hier, un nouveau tournant. En effet, ce qu’il se susurrait depuis un moment est maintenant acté : le bureau politique du PS a exclu tous ceux qui ont défié la direction en présentant des candidatures parallèlement à celle du parti. Il s’agit notamment du député-maire de Podor, Me Aïssata Tall Sall, de l’édile de la capitale, Khalifa Sall et de leurs partisans.

Mais, il en faudra plus pour espérer clore définitivement cette page sombre de l’histoire des Verts. Comme on pouvait s’y attendre, les concernés par cette exclusion n’en ont cure ! Au contraire, certains d’entre eux, comme Bamba Fall, se considèrent toujours comme des socialistes à part entière. Le maire de la Médina, réagissant à chaud, à préféré qualifier cette décision de comédie d’autant plus qu’il n’a pas été convoqué au bureau politique qui a décidé de les exclure pour être entendu. Aussi, estime-t-il de facto que cette décision est nulle et non avenue.

Quoi qu’il en soit, la mairesse de Podor et le maire de Dakar ont entraîné 63 personnes dans leur disgrâce. Mais, il faudrait s’attendre à ce que tous leurs partisans les suivent dans leurs nouvelles aventures. En effet, il faut se rendre à l’évidence, cette guerre ne peut plus durer et il y a d’autres défis qui attendent les différents protagonistes. Alors, mieux vaut pour Me Aïssata Tall Sall et Khalifa Sall d’accepter leur sort et de prendre dès lors leur destin en main au lieu de rester au PS et de tenter un coup d’Etat. C’est uniquement le congrès qui peut destituer Ousmane Tanor Dieng. Or, ils ont été exclus avant ledit congrès. Tout ce qu’il leur reste à faire c’est soit se conformer à la décision ou porter l’affaire devant la justice, ce qui risque encore de prendre beaucoup de temps.

Les commentaires sont fermés.