Modern technology gives us many things.

Karim Wade confirme son exil au Qatar

Les partisans de Karim Wade continuent de soutenir mordicus que ce dernier va rentrer au bercail. La dernière sortie en date dans ce sens c’est lors du rappel à Dieu de Serigne Sidy Makhtar Mbacké.

Ils ont fait savoir que Wade fils serait à Touba dans les prochains jours pour présenter ses condoléances comme s’ils étaient sûrs qu’il est libre de ses mouvements.

Mais, la lettre publié, hier, par Karim Wade montre à suffisance qu’il est contraint de rester au Qatar .

« Je regrette particulièrement d’avoir été empêché d’aller à Touba et d’avoir été expulsé de mon propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé le 24 juin 2016. Après plus de trois ans de prison, ma première intention était d’aller directement à Touba avec l’empressement et la déférence requise, pour témoigner toute ma gratitude à mon défunt Khalife », a-t-il dit en substance.

Avec cette sortie de Karim Wade, ses partisans doivent arrêter d’annoncer son retour au Sénégal puisqu’ils n’ont aucune idée des tenants et des aboutissants de cette affaire qui concerne le candidat du Parti Démocratique Sénégalais et le Président Macky Sall. Ils sont les seuls à éclairer la lanterne des Sénégalais dans cette affaire que les journalistes ont fini par qualifier de deal entre Doha et Dakar.

 

3 commentaires
  1. Solange dit

    Ces partisans savaient bien et belle que Karim ne peut pas revenir. Qu’il y reste, c’est mieux pour lui.

    1. HABIB dit

      pourquoi il doit rester .KARIM N A PAS PEUR DE LA PRISON cest maky qui a peur de le laissere en prison au senegal , donc il n a rien a craindre .
      comment on peut gracier quelqu un pour le remettre en prison parceque ceci ou cela ,,,, REVEILLEZ VOUS

  2. HABIB dit

    pourquoi il doit rester .KARIM N A PAS PEUR DE LA PRISON cest maky qui a peur de le laissere en prison au senegal , donc il n a rien a craindre .
    comment on peut gracier quelqu un pour le remettre en prison parceque ceci ou cela ,,,, REVEILLEZ VOUS

Les commentaires sont fermés.