Modern technology gives us many things.

Karim Wade accusé de manipuler le FPDR

Ousmane Faye, aux membres du FPDR qui souhaitent se rendre à l’Ecole de Police : « Ils ne sont que des usurpateurs manipulés depuis Doha pour jeter le discrédit sur le processus électoral »…

Doha est la capitale du Qatar où vit en ce moment Karim Wade, candidat du PDS et du FPDR (Front patriotique pour la défense de la République…Et Ousmane Faye accuse Karim Wade de tirer les ficelles depuis Doha…

Dans une correspondance adressée au Ministère de l’Intérieur pour se faire une idée de la situation des plus d’un million de cartes d’électeurs, les leaders du FPDR ont exprimé le désir de se rendre à l’Ecole de Police pour tirer cette situation au clair. Les camarades de Mamadou Diop Decroix, après la révision exceptionnelle sur les listes électorales de 2018, parlent déjà d’un scandale grave en vue de la présidentielle, qui est de priver à des centaines de milliers d’électeurs qui s’étaient rendus dans les commissions pour se faire confectionner des cartes. « Faux ! », rétorque Ousmane Faye, leader de la coalition MWS. Qui ne peut s’empêcher de les considérer comme des usurpateurs à l’imagination stérile. Ils ne font que suivre des recommandations édictées depuis Doha pour semer la zizanie dans la tête des honnêtes citoyens et jetés le discrédit sur le processus électoral, pour anticiper à pouvoir justifier leurs défaites le moment venu.

S’il y a quelqu’un qui est très remonté contre les membres du faux FPDR, c’est bien Ousmane Faye. Le leader de la Coalition Manko Wattu Sénégal (MWS) et Coordonnateur du vrai FPDR, interpellé sur la question lors de son Gamou qu’il organisé à Pikine, a déclaré : « c’est même irrespectueux de la part de l’opposition qui doit se mettre à l’évidence, après la refonte partielle du fichier électoral qui a enrôlé plus de 6,5 millions, les 54%, le plus fort taux de participation à une élection législative dans l’histoire politique du Sénégal. Nous comprenons bien leur motivation et leur démarche : ils veulent ainsi anticiper sur leur défaite, c’est pourquoi ils font tout pour griller le processus de vote qui ne leur est pas favorable », tacle sévèrement M. Faye. En effet, quand la conférence des leaders du FPDR, conformément aux dispositions du Code Electoral, exprime le désir d’avoir accès immédiat d’une délégation de l’opposition, pour, disent-ils, tirer cette situation au clair, « ils veulent associer à leur tentative diabolique la Cena et des membres de la société civile. C’est peine perdue, car, ces fonctionnaires de l’Etat et les acteurs de la société civile n’ont pas le temps de se pencher à une imagination stérile d’un groupe d’usurpateurs manipulés, depuis Doha, dans le seul but de semer le trouble dans la tête des sénégalais », répond le leader de MWS. Cependant, quand ‘’les usurpateurs du FPDR’’ soulignent, dans leur courrier : « ce sont des électeurs, composés principalement des primo-inscrits et des militants du PDS des localités de Dakar, de Touba et dans certaines régions favorables au PDS, qui, jusqu’ici, n’ont rien reçu après le délai imparti pour la campagne de révision des listes électorales achevée il y a quelques jours. Et qu’ils tiennent Macky Sall et son Ministre de l’Intérieur responsables qui veulent ainsi priver à des millions de jeunes sénégalais, leur droit de vote ». Ousmane Faye monte sur ses grands chevaux : Le gouvernement avait annoncé un taux de retrait de 90%. Ce qui dément leur allégation que 2,8 millions d’électeurs n’ont pu voter pour des cartes d’identité non produites ou non parvenues. Ce chiffre est inexact, les élections prochaines vont se dérouler dans la plus grande transparence et le calme requis, pour le bien de l’image du Sénégal  vu de l’extérieur », dixit le leader de la Coalition Manko Wattu Sénégal et Coordonnateur du FPDR.

1 commentaire
  1. Mayday dit

    Ce cheval de Troie du Macky ne mérite que le mépris. Dof khélam dou téye

Les commentaires sont fermés.