Modern technology gives us many things.

Karim K.O…Wade dans la merde

Ils ont menti à leur monde…Eux, ce sont les Wade. Les champions de la démagogie. Abdoulaye Wade, le pape du Sopi, un des acteurs principaux de la démocratie sénégalaise, celui-là même qui nous as fait rêver en 2000, a induit son légendaire parti, le PDS, en erreur en poussant ses partisans à choisir le candidat qu’il ne fallait pas pour la présidentielle de 2019.

Cette candidature inique, imposée aux libéraux, sonne comme une trahison puisque qu’aujourd’hui, à 7 mois de l’élection présidentielle, le plus grand parti politique du Sénégal se retrouve sans CANDIDAT…

Le candidat du PDS, Karim Wade qui s’était rendu au Koweït pour s’inscrire sur les listes électorales a vu sa candidature rejeté…Il ne fait pas partie des 55272 sénégalais enregistrés à l’étranger.

le Directeur de la formation et de la communication à la direction générale des élections, Bernard Casimir Demba Cissé a annoncé ce qui suit : « La révision passée a enregistré 495.919 mouvements ou demandes formulées dont 440.547 mouvement enregistré sur le territoire national et 55272 mouvement enregistré à l’étranger » avant d’ajouter que le candidat du PDS est «absent de la nouvelle liste provisoire, pour le simple fait que Karim Wade n’a pas participé à la dernière refonte du fichier électoral »…

Cette situation met le président Wade dans la « merde » totale, lui qui a poussé ses partisans à croire dur comme fer que Karim reviendra « bouter » Macky Sall hors du pouvoir.

Cet entêtement du Pape du Sopi va couter cher à l’opposition significative qui comptait sur le PDS pour faire une grande coalition victorieuse en 2019…

Les commentaires sont fermés.