Modern technology gives us many things.

Investitures à BBY : les manipulateurs désavoués

On pensait qu’une fois les investitures terminées, on aurait un peu de répit jusqu’au démarrage de la campagne. Que nenni ! Au lendemain du dépôt des listes, une autre bataille se profile à l’horizon : celle de la manipulation et de la désinformation. Mais, celle-là ne durera pas longtemps puisque les listes seront bientôt publiées et la vérité éclatera au grand jour. En attendant, on annonce déjà que le ministre du Tourisme, Maïmouna Ndoye Seck, contrairement à ce qui a été annoncé hier par la presse, ne serait pas la tête de liste de Benno Bokk Yakaar à Dakar. Qui le serait alors ? Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan susurre-t-on.

Depuis la veille des investitures, Amadou Bâ et Abdoulaye Diouf Sarr se disputent le leadership dans la capitale. Le ministre de la Gouvernance locale serait également investi à Yoff, mais il n’y a pas encore de réaction de sa part ou de ses proches. Mais, tout porte à croire que c’est cette guerre de positionnement pour Dakar qui est en train de se poursuivre.

Ailleurs, il est fait état de la frustration de l’ancien Premier ministre, Aminata Touré, qui envisagerait de quitter l’Alliance pour la République sous prétexte qu’elle ne serait nulle part sur les listes. Une menace de vote sanction aurait même été brandie pour protester contre le zapping de leur leader sur les listes. Si une telle information reste à vérifier, il faut aussi noter que ses partisans ont subi, eux aussi, un cinglant désaveu de la part du Président Macky Sall. En effet, les plaidoyers s’étaient multipliés ces derniers jours pour réclamer qu’elle soit la tête de liste nationale. Une douche froide pour tout ce beau monde qui devrait vite se remettre au travail.

Le Directeur général du Port de Dakar, Cheikh Kanté, a aussi subi le même sort. Il s’était proclamé Directeur de campagne de Benno Bokk Yakaar pour les Législatives. Ce qui aurait eu le don d’irriter le chef de l’Etat. Quoi qu’il en soit, les responsables apéristes devraient mettre la pédale douce en ce qui concerne les déclarations à l’emporte pièce et fausses informations distillées ça et là. Elles ont le don d’agacer l’opinion autant que les querelles intestines et de bas étage auxquelles ils se livrent.

Et en attendant la publication prochaine des listes, on aura droit à toutes sortes de conjectures sur les personnes qui figurent ou non sur les listes. Et on ne serait pas étonné si on annonçait que ce n’est pas finalement le Premier ministre Mahammad Dionne qui a été investi sur la liste nationale mais quelqu’un d’autre.

Les commentaires sont fermés.