Modern technology gives us many things.

Idy attaque durement Macky sur sa famille et sa belle-famille : il n’épargne personne

Le leader de Rewmi, Idrissa Seck se dit indigné par la gestion du Président Macky Sall. Il l’a fait savoir hier lundi, lors d’une visite politique à Guédiawaye, aux militants membres de la coalition de l’opposition« Boolo Taxawu askan wi ». « Il ya une seule rupture que Macky Sall a réalisée, c’est sa rupture avec le peuple sénégalais. C’est clair qu’il a rompu le contrat qu’il avait signé avec le peuple sénégalais », dénonce Idrissa Seck. Et de poursuivre «Je pense que toutes les populations de Guédiawaye, à l’instar des populations sénégalaises, constatent que les ruptures qui avaient été promises par l’équipe gouvernementale actuelle n’ont pas été réalisées ».

Faisant le diagnostic du pouvoir de Macky Sall, le leader de Rewmi parle de fausses promesses de campagne pour ensuite dénoncer la gestion patrimoniale des biens de l’Etat : «Toutes les ruptures vertueuses que le peuple sénégalais était en droit d’attendre tardent à se réaliser. Toutes les réformes que le peuple sénégalais a clairement demandées ne sont pas en train d’être réalisées ». Et de poursuivre : «Les ruptures vertueuses incluaient la non-implication de la famille dans la gestion des affaires de l’Etat. Mais maintenant, c’est n’importe quoi. La famille, la belle famille, tout le monde y passe. Regardez ce qui se passe, on privilégie sa famille et sa belle-famille au détriment des hommes de première heure ».

Sur la visite du Premier ministre dans les sites des ouvrages consacrés aux inondations, Idrissa Seck, sur un ton ironique parle encore de pilotage à vue « Le commentaire que j’en fais, je l’ai déjà fait. Ils n’ont pas les moyens ni l’argent pour prendre les chantiers hérités. Je n’attends pas grand-chose de leurs actions. Ils peuvent faire du folklore, mais leur ministre des Finances a montré leurs limites. Face à ces difficultés réelles, le Gouvernement n’a pas les moyens de faire ce qu’il promet. Car s’ils sont obligés même d’imposer à l’administration de réduire son coût de téléphone avec l’achat de cartes de crédit, ce n’est pas sérieux ».
Sud

Les commentaires sont fermés.