Modern technology gives us many things.

Idrissa Seck a toujours une dent contre Me Wade

Ceux qui pensaient que les relations entre Me Abdoulaye Wade et son ancien Premier ministre, Idrissa Seck, s’étaient améliorées peuvent déchanter. Même s’ils ont accepté d’aller en coalition lors des dernières élections législatives avec le front Mankoo Taxawu Senegaal, qui a fini par se casser, les deux hommes ne semblent pas du tout prêts à se réconcilier. Pour cause, le leader de Rewmi n’a toujours pas oublié le “complot politique” qui, selon lui, visait à le “tuer politiquement” et dont les commanditaires n’étaient autres que l’ex-Président Wade et son PM d’alors, Macky Sall.

“Je ne peux pas passer mon temps à revenir sur tous les mensonges qu’on a pu raconter sur moi, sinon je ne travaillerais plus”, a dit Idrissa Seck qui indique que ce sont les Sénégalais qui finissent par se rendre compte eux-mêmes que rien n’était vrai de ce qu’on raconte et se réconcilient avec lui. “On a tellement sali mon nom que moi-même quand je lis ce qu’on écrit, je ne m’aime pas”, a-t-il ironisé avant d’ajouter : “Ce sont mes détracteurs qui sont à l’origine, des propagandistes. Abdoulaye Wade et Macky Sall avaient créé des journaux au Palais : “Il est midi”, “Xabar”, machin. Chaque matin, ils jetaient l’anathème sur moi”.

C’est un secret de Polichinelle que le président de Rewmi n’est pas du fan de Macky Sall, eh bien il semble qu’il le soit moins de son “père” en politique. Et ce rappel confirme que, comme beaucoup l’ont déjà fait remarquer, c’est cette histoire de journaux du Palais chargés de salir son nom qui bloque toute idée de fricoter avec le régime encore moins avec le Parti démocratique sénégalais.

Les commentaires sont fermés.