Modern technology gives us many things.

Hausse du nombre de députés: l’argent du contribuable soumis à rude épreuve

Comme si ce n’était pas suffisant, pour la 13ème législature prochaine, le nombre de députés va passer de 150 à 165.

Les représentants du peuple comme à l’accoutumée, se sont pliés à la volonté de l’Exécutif. Mais point de surprise à ce niveau.

Excepté le projet de loi sur le nouveau code de la presse, tous les autres, depuis Abdoulaye Wade, ont été adoptés. Les députés ferment les yeux pour voter. Il suffit pour eux de s’inscrire dans le sens voulu par le Président de la République.

Sauf que cette fois-ci, le gouvernement a pris tout le monde au dépourvu, en particulier l’opposition. Car annoncé pour 10, les représentants dédiés à la diaspora passent finalement à 15.

L’opposition qui n’a pas fini de signifier son hostilité, a exprimé sa stupéfaction face au nombre de députés qui grimpe encore.

Mais où va donc le Sénégal ? Doit-on continuer à crier au scandale et à l’arnaque après la nomination des 150 membres du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT).

Que se passerait il si chaque président élu doit revoir le nombre de députés à la hausse ?

Ne serait-il pas catastrophique pour nos maigres finances publiques qui ont du mal à supporter ces nombreuses charges qu’un certain Macky Sall avait promis de réduire?

Les commentaires sont fermés.