Modern technology gives us many things.

Harcelés, les commerçants assiègent la Mairie : la gendarmerie intervient

Ça chauffe entre la perception de Bignona et les commerçants.

bignona brassards 1Rien ne va plus entre la perception municipale, les commerçants du marché de la gare routière et la Mairie de Bignona. En effet, ce Lundi
a été l’un des plus mouvementés. Une équipe du trésor accompagnée d’éléments de la gendarmerie a débarqué au marché pour le recouvrement des arriérées de la taxe. Mais les commerçants dénoncent un vice de procédure et soupçonnent un règlement de compte entre un agent de la perception du nom de X. Diallo et certains commerçants. Les choses se sont dégénérées et la situation est allée de mal en pire.

bignona brassards rougesLes commerçants ont décidé alors de fermer boutique et de battre le macadam jusqu’à la mairie, la tutrice légale et directe. Le désordre s’est installé quand la gendarmerie est arrivée pour tenter de régler le cas de manière pacifique mais le résultat est tout le contraire des attentes. Il a fallu l’intervention de bonnes volontés pour que le pire soit évité de justesse. Les usagers du marché se sont rendus à la mairie, avec leurs foulards et brassards rouges pour rencontrer le maître des lieux, absent de la commune, ils ont été reçus par son 1er adjoint. Les commerçants ont exigé que la perception rouvre la cantines quelle a fermé sinon ils ne reprendront pas le travail. Ils dénoncent aussi le fait que l’argent des taxes ne serve pas à améliorer leurs conditions de travail. Entre autres griefs, l’électrification du marché qui fait défaut, l’insalubrité ambiante,  les cantines qui suintent quand il pleut…
bignona marche commercant 1Le 1er adjoint au Maire a d’abord indiqué que la municipalité n’était pas informée de cette opération et qu’elle s’en démarque totalement. Joachim Coly dégage toute responsabilité de la mairie dans ce qui s’est passé. Au contraire la mairie invite la perception a utilisé une démarche concertée et inclusive comme le commande la politique d’amélioration des recettes fiscales, une démarche qui avait permis à la municipalité de recouvrer les patentes avec la collaboration  des commerçants sans incidents. Concernant les griefs posés par les commerçants liés à l’amélioration de leurs conditions de travail dans le marché, le Maire Joachim Coly s’est montré sensible et a affirmé l’engagement de la municipalité à corriger ces manquements pour offrir un minimum de conditions pour améliorer l’environnement de travail dans tous les marchés de Bignona.
En fin de compte tout le monde s’est calmé et les discussions ont démarré entre les 3 parties concernées  mais jusqu’à 19 heures les cantines sont restées fermer paralysant ainsi un des secteurs les plus vitaux de l’économie de Bignona.
Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.