alpha condé ritAprès trois semaines de dépouillement, la Commission électorale nationale indépendante a enfin annoncé les résultats des élections législatives du 28 septembre. Le parti d’Alpha Condé, le RPG au pouvoir, arrive en tête et recueille 53 sièges sur les 114 en lice à l’Assemblée nationale. Mais l’opposition a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne reconnaîtrait pas ces résultats. Il aura fallu trois semaines à la Guinée pour dépouiller le scrutin du 28 septembre. Trois semaines qui auront creusé davantage la méfiance congénitale entre le pouvoir et l’opposition et achevé d’enterrer la crédibilité de la commission électorale. Quasiment tous les partis s’accusent mutuellement de fraude, y compris le RPG (Rassemblement du peuple de Guinée) d’Alpha Condé, et envisagent de déposer des recours devant la Cour suprême. Très courte majorité pour le RPG Mais au terme de ce long processus, une chose apparaît clairement, le parti au pouvoir ne dispose que d’une courte majorité et encore, il la doit à ses alliés de la mouvance présidentielle. Il faut en effet 58 sièges pour former une majorité. Le RPG va donc devoir compter sur ses alliés s’il veut s’assurer la majorité absolue à l’Assemblée. Pour l’instant, les 53 sièges qu’il a remportés ne sont pas suffisants, mais il peut déjà compter sur cinq partis qui lui sont alliés, ce qui lui permettra de passer de 53 à 58 sièges, ce qui représente un peu plus de la moitié par rapport aux 114 sièges disponibles à l’Assemblée.

PARTAGER