Modern technology gives us many things.

Graves accusations contre Wade…Il complote avec des hommes d’affaires

Encore une attaque frontale à l’encontre d’Abdoulaye Wade qui est accusé de comploter avec un émirat contre le Sénégal…Cette accusation a été faite en France part le leader de la coalition Manko Wattu Sénégal en ces termes : « les leaders, réunis autour du Front National de Résistance (FNR), manipulés par Abdoulaye Wade qui voulait profiter de cette situation. Son modus operandi consistait à financer, en complicité avec des hommes d’affaires du Qatar, une cinquantaine de candidatures dans le seul but de saboter l’élection présidentielle du 24 février 2019, et du coup, rendre le pays ingouvernable. »

Le communiqué intégral du leader de la coalition Manko Wattu Sénégal parvenu à la rédaction de xibaaru

Ousmane Faye, le leader de Manko Wattu Sénégal (MWS), depuis Paris

« La vigilance et le courage de Macky Sall sur le parrainage, c’est ce qui a sauvé la démocratie Sénégalaise et faussé tous les plans des Wade pour 2019.. »

Le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal (MWS), Ousmane Faye, a présidé, ce dimanche, à Paris, une conférence à la résidence universitaire Jean Sarrailh. Axé sur le thème : « la situation économique et démocratique du Sénégal », ce panel a été organisé par les étudiants de la Coalition (MWS) et ses responsables en France. Ainsi, après une visite de courtoisie à Marseille et Nice, le Président Ousmane Faye a félicité tous les responsables de la Région française, militants et sympathisants pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, mais aussi, pour les importants résultats obtenus aux dernières élections législatives dans la Diaspora, par sa coalition.

Ousmane Faye a profité de  l’occasion de sa visite en occident pour demander aux sénégalais de la diaspora d’être vigilants, prudents et d’ouvrir les yeux, car, parfois, explique-t-il, « si tu es en dehors du Sénégal et que vous lisez les médias ou si vous écoutez certains  politiciens, vous avez l’impression que votre pays, le Sénégal, est dans une situation catastrophique, où les sénégalais sont dans la misère, que la démocratie est menacée et la justice est sous commande, comme aiment le dire certains leaders de l’opposition. Et ça, ce n’est que le Sénégal virtuel. Mais le Sénégal réel, c’est celui qui un taux de croissance de 7,8 %, où partout à travers le pays, c’est des chantiers. Et jamais dans l’histoire, le Sénégal n’a reçu autant de financements des bailleurs de fonds et  des investissements aussi importants, surtout sur le plan des infrastructures de dernière génération comme le TER, etc., sans oublier de parler des travaux de  désenclavement en cours, et d’autres réalisations. C’est ça la réalité, et c’est ça le Sénégal réel », se félicite le leader de MWS. Qui tient à faire cette précision : « Cependant, je ne dis pas que le pays ne connaît pas de difficultés, car, tout n’est pas rose comme partout d’ailleurs dans le monde. Et je tiens à rappeler qu’il ne faut jamais penser que le Président Macky Sall ou les autres  acteurs politiques qui vous tympanisent, peuvent  transformer du jour au lendemain le pays en un paradis. Même ici, en France, vous voyez des milliers de français sans abris et qui vivent dans des conditions et difficultés inimaginables, alors qu’ils sont milles fois plus développés que nous ». Donc tout ce que le Président MackySall peut faire c’est ce qu’il est en train de faire nous mettre sur la voie de l’émergence avec une vision très claire .

Par ailleurs, Monsieur Ousmane Faye rappelle que « sur le plan de la démocratie, il faut reconnaître que la vigilance et le courage du Président Macky Sall, sur le parrainage, ont évité l’anarchie, avec plus de 300 partis politiques ainsi qu’une multitude de candidatures fantaisistes qui menaçaient sérieusement la démocratie sénégalaise.

Face aux menaces, tentatives de sabotages et de déstabilisation du pays par les leaders, réunis autour du Front National de Résistance (FNR), manipulés par Abdoulaye Wade qui voulait profiter de cette situation. Son modus operandi consistait à financer, en complicité avec des hommes d’affaires du Qatar, une cinquantaine de candidatures dans le seul but de saboter l’élection présidentielle du 24 février 2019, et du coup, rendre le pays ingouvernable. Mais le système de parrainage a complètement faussé tous les plans des Wade et de ses alliés du (FNR) », se satisfait le leader de la Coalition Manko Wattu Sénégal.

Les commentaires sont fermés.