Ça chauffe toujours au niveau de la coalition Benoo Bokk Yakaar. Pourtant, on prédisait à cette coalition de la majorité une longévité qui défie tous les pronostics les plus sceptiques. Mais, depuis la publication des listes, les alliés de Macky Sall ont montré et démontré le mécontentement par rapport à la répartition des listes.

Ces derniers se sont dit frustrés parce qu’ils trouvent qu’ils ont sacrifié leurs partis pour soutenir le Président Macky Sall, mais en retour ils ont été les derniers à être servi.

Dans toutes les formations qui font partie de la mouvance présidentielle, des messes basses se font pour revoir leur compagnonnage avec le chef de l’Etat. Même au sein de son  parti, Macky Sall a essuyé des critiques. Très remontés contre leur mentor, ils ont brandi la carte de la sanction ou du boycott pour faire échouer la coalition Benoo Bokk Yakaar afin que Macky revoie sa politique. Ce qui a fait réagir le chef qui a procédé à des limogeages. Il a, ainsi, limogé trois de ses camarades pour calmer les ardeurs mais rien n’y fit, les contestations demeurent.

Compte tenu de toutes ces agitations, le ministre de l’économie et des finances, Amadou Bâ, investi à Dakar pour faire face à Khalifa Sall de la coalition Mankoo Taxawu Dakar, essaie de calmer ses camarades. Il leur demande d’oublier leurs propres intérêts et de travailler ensemble pour faire triompher Macky Sall : « Être premier ou dernier de la liste c’est la même chose, donc, nous sommes là pour vendre la politique économique mise en œuvre par le Président Macky Sall et de gagner largement les élections », a-t-il indiqué.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here